Saint Sauveur au Québec
CANADA

Du Québec à Halifax, la fin de notre road trip en camping-car

Partager l'article
  • 5
  •  
  • 5
  •  
    10
    Partages

Nous revenons dans la province du Québec après environ 9 mois de road trip à travers le Canada, les Etats-Unis et le Mexique. Un périple fait de découvertes époustouflantes et de moments simples passés en famille. Ça sent la fin du voyage…

Revenir au journal de bord de notre road trip pour voir la globalité du circuit parcouru sur 11 mois ou lire les articles pratiques.

Le Parc Omega

A notre passage au Québec au mois de septembre dernier, les enfants nous avaient parlé d‘un parc animalier qu’ils avaient découvert au travers d’une vidéo Youtube et qui, soi-disant, était génial.

Nous l’avions laissé de côté à ce moment là afin d’éviter un détour supplémentaire et leur avions promis d’y penser au retour.

Chose promise, chose due. Nous avons donc pris des billets en ligne hier pour leur faire la surprise ce matin. L’effet a été total car je pense qu’ils avaient été jusqu’à oublier totalement cet épisode et donc ce zoo. Mais leur joie n’en a été que plus grande de revoir tous ces animaux Nord-américains en pleine nature (ou presque), ce parc étant un enclos géant ou l’on se promène en véhicule avec la faune tout autour de nous.

Seuls les prédateurs sont séparés des autres pensionnaires, pour des raisons, dirons nous, de cohabitation compliquée. Pourtant une petite chasse d’une meute de loup aurait été un joli spectacle, mais un peu trop sanguin peut-être pour une attraction familiale.

Et pour finir, ce qui est le plus drôle ici, c’est que ce sont les visiteurs qui sont en cage…

… et que ce sont les animaux qui viennent les importuner. Vengeance de mère Nature !

Une semaine tranquille … enfin !!!

Voilà, cette longue traversée du Canada se rapproche de sa fin. La route a quand même été un peu longue mais la semaine passée a été riche en rencontres.

Nous avons passé quelques jours dans le charmant village de St Sauveur des Monts. Ce qui est très drôle pour un européen, c’est que ce coquet petit village un tant soit peu touristique est en fait une station de ski … à 185m d’altitude.

Oui, vous ne rêvez pas et je n’ai pas oublié un zéro.

On va dire qu’ici la neige n’a pas de difficulté à tomber en hiver, il paraît que le climat est légèrement rigoureux. La moindre petite colline peut donc être exploitée comme station de ski. Très étonnant et rafraîchissant. Nous y avons passé un agréable week-end tranquille à profiter des joies de cette ville rythmée par un gentil petit festival.

Ensuite, les merveilles d’Internet nous ont permis de faire une chaleureuse rencontre avec des globe-trotteurs québécois vivant à Saint-Alexis-des-Monts. Ces derniers ont fait un road trip qui ressemble étrangement au nôtre dans l’Est puis dans l’Ouest américain. Nous aurions même pu nous rencontrer sur cette dernière partie mais nous nous sommes ratés de quelques jours.

Ils nous ont repérés sur l’application iOverlander, la bible du voyageur itinérant en Amérique, où nous avons laissé nos traces en partageant nos bivouacs. Une recherche sur Facebook et nous étions démasqués !

Nous avons réussi à faire coïncider nos agendas pour arranger cette rencontre. Un vraie belle après-midi de partage, avec des échanges riches et instructifs. Merci à eux pour ce formidable accueil qui nous aura fait toucher de près la culture et le quotidien des Québécois.

Et le meilleur pour la fin, nous nous retrouvons depuis jeudi sur Lévis avec des … Nérigeannais d’origine qui ont eu la bonne idée de s’installer au Québec pour nous permettre de faire une agréable pause dans notre traversée finale vers Halifax. Un grand plaisir de se revoir, de bons moments à vivre pour les quelques jours à venir, des enfants heureux eux-aussi de se retrouver et de se sentir un peu comme à la maison, que du bonheur et une pause salutaire dans ce dernier tronçon du parcours.

Autour de la ville de Québec

Nous avons passé un super moment ces derniers jours avec les amis expatriés au Québec, à profiter d’eux (nous avions beaucoup à nous raconter depuis nos départs respectifs) et de leur maison (nous avions oublié comme c’était bien de pouvoir ouvrir le robinet d’eau sans se demander s’il en restera suffisamment pour le lendemain…).

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Canada : Nouvelle Ecosse et Nouveau Brunswick

Cet arrêt près de la ville de Québec, un peu plus long que nos étapes ordinaires, nous a donné l’occasion d’aller voir les chutes de la Chaudière, que nous aurions certainement laissées de côté si nos amis n’avaient pas habité dans le secteur. C’était encore un joli paysage de cascade, de roches tourmentées et avec quelques points de vue vertigineux.

Nous quittons les Québecois d’adoption provisoirement pour nous rendre pendant 4 jours plus au nord, dans un camping afin d’observer à nouveau les baleines avant de quitter le continent, ce genre d’expérience exceptionnelle ne se présentant pas très souvent dans une vie. Nous reviendrons voir nos amis en fin de semaine, histoire de profiter d’eux encore un peu, parce que cette occasion non plus ne nous arrivera pas fréquemment.

Retour au «Paradis marin» des Grandes Bergeronnes

Nous sommes de retour aux Grandes Bergeronnes où nous avons élu domicile pour quelques jours dans le camping « Paradis marin ». Ce lieu magique donne l’occasion d’observer les baleines depuis la rive car le Saint-Laurent ici est profond de 400m à très peu de distance de la berge.

Avant d’arriver, il faut encore prendre le traversier pour franchir le Saguenay, et nous scrutons l’horizon à la recherche de cétacés car c’est à cet endroit que nous en avions vu l’année dernière pour la 1ere fois. Mais aujourd’hui, rien…

Arrivés au camping, nous prenons donc nos quartiers sur les rochers et attendons malgré le froid que les baleines fassent leur show. Au loin, quelques bélugas pointent leur nez au soleil couchant et accompagnent l’ascension de la lune dans le ciel.

Au matin du 2ème jour, les bélugas sont toujours dans le secteur. La pleine lumière permet d’en faire quelques photographies.

Le temps passe à observer le Saint-Laurent mais les plus gros spécimens de cétacés n’ont pas l’air de vouloir passer par là. Le dernier jour ne fut pas plus propice pour l’observation. Une épaisse nappe de brouillard s’est levée sur le Saint-Laurent et rend le paysage irréel.

Par moments, le brouillard est tellement épais que seul le haut des mâts des grands bâtiments sont visibles. 

Ces quelques journées sur les rives du Saint-Laurent ne nous ont pas permis d’observer les baleines comme nous le souhaitions mais ont gravé dans notre mémoire ces quelques superbes images.

Au revoir Québec

Nous voilà donc de retour à Lévis, sur la rive sud du St Laurent, en face de Québec.

Après ces quelques jours d’escapade aux Bergeronnes, nous retournons chez nos amis lévisiens afin de profiter des derniers instants de notre long périple pour passer du temps avec eux. Pour nous, c’est un peu des vacances au bout de ce long voyage. Prendre le temps de “jaser” (attention expression québecoise), refaire le monde autour d’un bon repas, goûter aux plaisirs simples de la vie, voilà notre programme au cours de cet agréable séjour.

Nous trouverons quand même quelques heures dans cet emploi du temps surchargé pour refaire un tour de la ville de Québec avec eux.

Et au retour, nous nous accordons une petite pause pour nous rafraîchir au Festibière, les petits en déambulant dans les jets d’eau et pour les grands, je vous laisse deviner. Je crois même que j’ai trouvé le futur camping-car pour mes vieux jours… mais j’hésite entre deux modèles !

Le vert est plus maniable, l’autonomie de l’autre est plus intéressante…  

C’est avec le cœur lourd que nous quittons Lévis aujourd’hui, afin de parcourir les derniers kilomètres de notre trajet. Il faut s’en avaler encore un bon millier avant de rejoindre Halifax, notre destination finale.

Il faut ranger, nettoyer et préparer le camping-car avant son embarquement la semaine prochaine. Ce soir, à nouveau dans notre petite maison roulante, nous profitons d’un beau bivouac près de Rimouski en pensant à toutes les belles choses qui ont jalonné notre road-trip, la semaine passée en faisant à coup sûr partie.

Nos vigiles pour la nuit.

Peggys Cove : la boucle est bouclée

Après deux nuits dans le New-Brunswick un peu compliquées – la première avec une bande de jeunes légèrement éméchés et trop bruyants à notre goût qui nous auront fait migrer vers le Walmart local, la seconde sur un parking bien plus paisible mais avec une chaleur caniculaire jusque là inconnue au Canada – nous voilà de retour à Peggy’s Cove. Si vous vous souvenez bien, ce fut le cadre de notre première étape en camping-car.

Hier, le temps était à la tempête à notre arrivée …  

Nos sentiments sont très partagés à ce stade de notre parcours et le fait de repasser au même endroit rend les émotions encore plus fortes.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Approche de Mexico en camping-car

Se dire que nous étions en ce même lieu il y a plus de dix mois et demi nous fait malheureusement comprendre que cette parenthèse nomade prend fin. Nous avons pourtant bien profité de cette longue escapade en Amérique du Nord. L’heure n’est pas encore au bilan. Pour cela, il faudra laisser passer un peu de temps comme pour faire lever une bonne pâte à pain.

Et puis, d’un autre côté, nous sommes heureux de retrouver les personnes laissées dernière nous et qui nous ont suivis avec tant d’attention.

Il nous reste quelques jours pour finaliser l’envoi de notre maison roulante à travers l’océan. Nous prenons notre temps même si celui-ci file en fait très vite. Peut-être n’aurez-vous de nos nouvelles qu’à notre retour. En attendant, merci à tous les followers de ce long périple et à tous les messages que vous nous avez envoyés et qui nous ont tous touchés.

A bientôt sur l’autre rive de l’Atlantique.

De retour sur le sol français

Ça y est, c’est fait. Nous voilà de retour.

Ces derniers jours n’ont pas été de tout repos mais nous nous en sommes plutôt bien tirés. Les dernières préparations du véhicule se sont bien passées. Tout rentrait bien dans la soute du camion et le reste tenait à peu près bien dans nos sacs de voyage.

Lundi, nous sommes arrivés sur Halifax pour prendre nos quartiers dans un premier hôtel proche du port, celui dans lequel nous avions dormi à l’aller. Le lendemain, nous avons déposé le camion au port en deux temps trois mouvements. Il ne partira que le 19 juillet mais il est bien avec tous ses copains sur le quai d’embarquement. Ils doivent en avoir des choses à se raconter…

Mercredi, nous avons migré vers l’aéroport en faisant une petite pause pour manger dans un “diner” version Happy Days, rigolo mais un peu bourratif, bref très Nord-américain. Nous avons ensuite rendu notre véhicule de location en trois minutes chrono et profité de notre hôtel de l’aéroport (3 étoiles, une fois n’est pas coutume) tout l’après-midi.

Le temps a vite filé et nous nous sommes retrouvés dès la matinée suivante dans notre marathon aéroportuaire. Trois vols, deux correspondances, une nuit de moins de trois heures, tout pour plaire. Au final, tout s’est bien passé et nous étions à Bordeaux à 10h30. Mamie était déjà là pour venir nous chercher. Nous avons passé l’après-midi ensemble à parler de notre aventure tout en essayant de ne pas céder au sommeil qui nous menaçait gravement.

Le soir, nous avons retrouvé notre “Home sweet Home” comme si nous l’avions quitté la veille. Merci à nos gentils anges-gardiens d’avoir si bien pris soin d’elle. Maintenant, il n’y a plus qu’à récupérer du décalage horaire tout en réinvestissant tranquillement ce grand espace de vie. Les nuits sont pour l’instant un peu compliquées pour tous surtout avec cette belle chaleur estivale.

Ceci est la dernière étape de notre parenthèse nomade en Amérique du Nord. Retrouvez toutes les étapes et les articles pratiques à partir du journal de bord !

Ce carnet de voyage vous a plu ? Épinglez-le sur Pinterest !

Saint Sauveur au Québec

Partager l'article
  • 5
  •  
  • 5
  •  
    10
    Partages
  •  
    10
    Partages
  • 5
  •  
  •  
  • 5

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.