Autour de Yellowstone
ETATS-UNIS

Yellowstone, le coup de cœur de notre voyage en camping-car

Partager l'article
  • 4
  •  
  • 2
  •  
    6
    Partages

Nous quittons l’Utah et ses splendeurs pour encore plus beau ! Nous arrivons dans le parc national de Yellowstone où nous passerons 5 jours !

Nous en profitons encore pour visiter d’autres parcs nationaux peu renommés mais qui valent tous le détour.

Revenir au journal de bord de notre road trip pour voir la globalité du circuit parcouru sur 11 mois ou lire les articles pratiques.

Crater of the Moon NP

Nous avons quitté un univers de roches calcinées par le soleil et soumis à de furieuses tempêtes de sable pour basculer l’espace d’un col, vers de pastorales vallées agricoles entourées de hauts sommets enneigés où paissent de nombreux troupeaux de paisibles bovidés. Et pour finir, nous voilà dans le parc des Craters of the Moon, dans un univers de coulées de lave et de cônes de cendres nous rappelant le passé tumultueux de cette région. Les premiers astronautes y ont même préparé leur débarquement sur la Lune, dans les années 60. Pour vous dire l’environnement !

Yellowstone : un pur bijou !

Nous avons passé 5 jours complets dans ce parc extraordinaire. Autant vous le dire tout de suite, l’article va être long. Nous avons eu du mal à choisir entre les 1597 photos prises le long des 863 Km parcourus (Nico, en grand statisticien qu’il est, me fait remarquer que cela fait quand même près de 2 photos au km).

Bon, avant d’arriver dans le parc, nous avons connu quelques déboires. Nous nous sommes encore enlisés mais cette fois-ci, nous nous en sommes sortis rien que tous les deux, comme des grands. Il valait mieux qu’on y arrive cela-dit, car nous étions bien seuls dans le secteur. Le bivouac avait l’air sympa en forêt mais peu de temps après la fonte des neiges, c’était une mauvaise idée. Finalement les plaques de désensablage et la pelle multifonctions rangées au fond de la soute auront été un achat très judicieux.

Revenons à l’objet de cette publication : le parc national de Yellowstone. On y croise ici des gens venus de tous les Etats-Unis et du monde entier. On y vient principalement pour y voir l’intense activité volcanique qui y règne et pour observer la faune qui évolue dans cet espace protégé dont la superficie correspond à peu près à celle de la Corse. On peut aussi y ajouter de grands paysages qui passent pourtant au second plan dans ce lieu saisissant.

Environ la moitié du parc est constituée par une immense caldeira de 75Km sur 45Km formée il y a 640000 ans par l’explosion du super-volcan sur lequel nous nous trouvons. Le magma n’est ici qu’à 3 Km sous nos pieds et manifeste sa présence de multiples façons : geysers d’eau bouillante, fumerolles, piscines d’eaux plus ou moins acides… rendant le décor surnaturel.

Vous n’avez vu pour l’instant que la 1ere demi-journée !

Il faut dire que le ciel bleu sans nuage nous a permis de faire beaucoup de photos sur cette première marche à pied de seulement 4 petits kilomètres. C’est un monde bruyant et odorant que nous traversons. Ici, ça bouillonne, ça fume, ça glougloute, ça jaillit, ça gronde, ça souffle, ça sent le soufre, ça pique la gorge. Autour, la nature semble très bien s’accommoder des caprices de la terre.

Le parc recèle plusieurs bassins d’intense activité volcanique.

Le 2ème jour, il fait froid et le ciel est voilé. Nous sommes encerclés par la vapeur que les faibles rayons du soleil ne veulent pas disperser. Les couleurs sont moins intenses en début de journée puis se révèlent au fur et à mesure que la lumière transperce les nuages épais.

Le 3ème jour nous mène au nord du parc national pour observer les terrasses de Mammoth hot springs formées par les acides provenant des sources d’eau chaude. Les différentes couleurs sont l’œuvre de bactéries.

Puis, changement de décor, il faut passer un col pour rejoindre notre camping… les pieds dans la neige.

Bien que nous en ayons visité de nombreux, nous décidons de terminer la 3ème journée en allant voir le grand canyon de Yellowstone et ses fameuses chutes d’eau. Nous comprendrons alors pourquoi ce parc se nomme YellowStone.

Nous décidons ensuite de consacrer notre temps à la recherche des animaux dans le parc. Certains, comme les bisons, s’observent facilement, tandis que d’autres nécessitent de scruter attentivement chaque recoin de paysage. Les enfants adorent… et les parents aussi.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  La Floride en camping-car, bonne idée ?

Les troupeaux de bisons avec les nouveaux-nés  

 Les bisons mâles sont plus solitaires

Quelques oiseaux dont nous ne vous citerons pas les noms. Des lecteurs ornithologues ? 

Un tamia rayé et un chien de prairie aux aguets

Des coyotes en maraude  

Deux serpents s”accouplent 

Un renard gris  fatigué

Les pronghorns (antilocapres ou antilopes d’Amérique) mâles (avec cornes) et femelles.  

Des white-tailed deer (cerf de Virginie)  

Les ours noirs, fascinant ! 

Un jeune mâle wapiti, majestueux. 

 Des mouflons d’Amérique 

Des marmottes

Notre dernière journée nous mène au bord de l’immense lac de Yellowstone puis il faut passer un nouveau col et, à 2500 m d’altitude, les plus petites étendues d’eau sont encore gelées ! Le paysage est splendide.

Quel parc ! Il mérite à lui tout seul le voyage. N’est-ce-pas ?

Bighorn Canyon NRA

Après notre inoubliable semaine à Yellowstone, cap à l’Est car il nous faut penser au retour dans un mois et demi et le chemin reste long (plus de 6000 kilomètres au bas mot, soit l’équivalent d’un aller-retour Bordeaux Moscou tout de même). Entre temps, nous allons profiter de quelques petits parcs afin d’agrémenter agréablement le parcours.

A quelques centaines de miles de Yellowstone, nous faisons une brève visite du Bighorn Canyon NRA où nous avons la chance de voir quelques uns des derniers chevaux sauvages du pays, les fougueux mustangs.

Ensuite un magnifique point de vue sur le canyon aux milles couleurs dans le creux d’un méandre.

Et pour finir, un aperçu du lac de barrage où la plage n’est pour le moment, pas vraiment bondée.

Continuez de nous suivre à travers les grandes plaines des États-Unis en cliquant ici.

Revenir au journal de bord de notre road trip pour voir la globalité du circuit parcouru sur 11 mois ou lire les articles pratiques.

Vous avez aimé ce carnet de voyage ? Épinglez-le sur Pinterest !


Partager l'article
  • 4
  •  
  • 2
  •  
    6
    Partages
  •  
    6
    Partages
  • 4
  •  
  •  
  • 2

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

​OFFERT ! Votre guide des escapades nature en France