Dans les grandes plaines aux Etats-unis
ETATS-UNIS

Dans les grandes plaines aux USA

Partager l'article
  • 1
  •  
  • 8
  •  
    9
    Partages

Nous laissons derrière nous le grand Ouest américain (voir l’étape précédente en cliquant ici). Il nous faut penser au retour et rallier Halifax au Canada, où le camping-car embarquera sur un cargo pour rentrer en France. Nous devons donc traverser les grandes plaines du centre du pays.

Sur notre route, se trouvent encore quelques parcs nationaux et le symbole des Etats-Unis, le Mont Rushmore !

Revenir au journal de bord de notre road trip pour voir la globalité du circuit parcouru sur 11 mois ou lire les articles pratiques.

Devil’s Tower

En ce dernier jour de mai, nos pas nous mènent au bord d’une incongruité de la nature en ce Devil’s Tower National Monument. Une remontée magmatique de 386 mètres, figée depuis la fin du crétacé, est aujourd’hui bien visible sur toute sa hauteur grâce à l’érosion partielle de la gangue de roche qui l’entourait à l’époque, il y a plus de 60 millions d’années. Le site est superbe, le temps magnifique et une courte balade permet de faire le tour du monolithe tout en profitant de magnifiques points de vue. Un bon moment et une pause bienvenue dans notre longue chevauchée vers le levant.

Et, avant de sortir du parc, la minute animalière avec ici en vedette, le chien de prairie, qui a sa propre petite cité à l’ombre du vénérable rocher.

Mount Rushmore : une belle réussite… commerciale

Le Mont Rushmore, un symbole parfait de la puissante industrie américaine de l’image.

Tout le monde connaît les têtes de ses quatre présidents américains gravées dans le granit des collines des Black Hills du Dakota du Sud. Personne ne sait leurs noms ou presque, mais tout le monde pense qu’il s’agit d’un lieu symbolique en l’honneur de la démocratie américaine.

En fait, pas vraiment. Au départ, il s’agit tout d’abord de trouver un moyen de promotion touristique de cette région, un peu à l’écart de tout. Le terrain est choisi sur d’anciennes terres appartenant aux indiens Lakota, qui considèrent cette montagne comme sacrée. Un artiste, Gutzon Borglum, est engagé pour mener ce projet à bien. Ce dernier est lui aussi assez controversé du fait de son appartenance plus ou moins officielle au Ku Klux Klan et de ses idées antisémites. Mais là n’est pas le sujet. En 14 ans, de 1927 à 1941, les portraits sont gravés et le site est ouvert au public. Entre temps, dès 1933, l’Etat américain classe le site en National Memorial et le succès est immédiat. Aujourd’hui, plus de 3 millions de visiteurs s’y pressent chaque année pour contempler les anciens présidents.

Au final, pour nous, 30 minutes de visite (pause pipi et tour dans les boutiques inclus) et l’envie de se dire : “D’accord, ça c’est fait !”. Vous voyez ce que je veux dire.

Le parc national des Badlands

Voici une étape qui sent la fin du voyage aux États-Unis.

En effet, aujourd’hui nous avons fait notre dernier parc national. Je serais bien incapable de vous dire combien nous en avons visités depuis notre retour dans ce pays le 18 mars. En tous cas, tous sont vraiment splendides.

Et le dernier n’échappe pas à la règle !

Même s’il fait partie des moins connus que nous ayons fait, il reste pour le moins magnifique.

Les Badlands sont des terres typiques de l’ouest des USA que nous rencontrons depuis la Vallée de la Mort. Ces formations rocheuses présentent des couleurs plus ou moins variées allant du blanc cassé au rouge Terre de Sienne en passant par toute une palette d’ocres et de jaunes. Elles sont ici mises en valeur par les prairies verdoyantes qui les côtoient. La trentaine de kilomètres qui parcourent ce paysage offre de superbes points de vue sur cet univers plein de couleurs. Nous en profitons à satiété en grands gourmands d’espaces naturels dont regorge ce pays.

Pour la suite, il faudra attendre quelques jours pour avoir de nos nouvelles, car le prochain objectif est le passage au Canada au nord du Minnesota dans plus de mille kilomètres. D’ici là, ce sera surtout route, route et encore route. A bientôt, chez nos cousins outre-atlantiques.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  La côte Pacifique du Mexique en camping-car

Au fait, j’oubliais de vous dire : ce matin, nos premiers bouchons et pas des moindres, 30 minutes pour faire 3 bornes. Je vous laisse deviner ce qui en est la cause dans un coin aussi paumé…

Passage de frontière prochainement et on se retrouve de l’autre côté, au Canada.

Revenir au journal de bord de notre road trip pour voir la globalité du circuit parcouru sur 11 mois ou lire les articles pratiques.

Vous êtes sur Pinterest ? Épinglez ce carnet de voyage pour le retrouver plus tard !


Partager l'article
  • 1
  •  
  • 8
  •  
    9
    Partages
  •  
    9
    Partages
  • 1
  •  
  •  
  • 8

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

​OFFERT ! Votre guide des escapades nature en France