Bryce canyon, parc national de l'Utah, Etats-Unis
ETATS-UNIS

Les merveilles de l’Utah en camping-car

Partager l'article
  • 6
  •  
  • 5
  •  
    11
    Partages

L’Arizona nous a déjà offert de belles journées au cœur des parcs nationaux. Notre route nous mène désormais dans l’Utah où la nature va continuer de nous subjuguer.

Revenir au journal de bord de notre road trip pour voir la globalité du circuit parcouru sur 11 mois ou lire les articles pratiques.

C’est reparti !

Après 3 semaines d’intenses recherches, de multiples aller-retour entre les garages, les vendeurs de pièces détachées, les importateurs et les bureaux FedEx, nous sommes enfin sortis d’affaire.

Nous avions bien trouvé sur internet les bonnes références de plaquettes de frein, nous sommes des pros, en tout cas bien plus pros que tous les Etats-uniens que nous avons rencontrés ces derniers temps. Ah, on en aurait à écrire sur la première puissance mondiale… Ce qui est certain, c’est que nous sommes bien plus compétents et efficaces en France, et en Europe, quoi qu’en disent les médias. Et lorsque nous nous trouvons dans une situation comme la notre à des milliers de kilomètres de la maison, on se rend bien compte que cette compétence est une richesse inestimable.

Enfin, aujourd’hui, nous avons eu l’immense chance (merci les avis Google !) de rencontrer un garagiste un peu plus mécanicien que les autres et qui a accepté de faire le travail sur le camping-car. En même temps, changer des plaquettes de frein est à la portée de tout le monde… en France, pas à la portée de tous les mécanos ici.

Pour finir la journée, nous avons un bel orage et de la grêle. Nous nous réconfortons au pays de l’anti-gastronomie en cuisinant. Évidemment, nous sommes Français ! Et que cuisine-t-on ? Du pain bien-sûr. Tout ça grâce à un levain qui se transmet entre voyageurs et dont nous avons reçu une part au Mexique, incroyable non ?

Pétri à la main et cuit à la casserole (nous n’avons pas encore de four dans notre 10 m²), il est aussi bon qu’il est beau, à la fois moelleux au cœur et croustillant autour. Je crois qu’on pourrait se reconvertir dans la boulange en rentrant.

Demain, nous reprenons notre parcours mais pas trop vite, il neige sur notre prochain point d’étape et il fera bientôt 40°C où nous sommes aujourd’hui. Donc on va essayer de rester entre les 2 quelques jours.

A bientôt pour de nouvelles aventures.

Bryce Canyon N.P.

Après les chaleurs intenses autour de Las Vegas, une vague de froid a touché tout l’Ouest américain et nous a fait subir notre premier orage depuis un bon bout de temps. Dans ces paysages désertiques, le déluge est spectaculaire et les oueds se forment en quelques minutes. Dès le lendemain, tout est sec. Drôle de pays, parfois. Enfin, nous avons pu reprendre notre route des parcs nationaux en grimpant vers Bryce Canyon.

Quand je dis “grimper”, c’est à la fois car nous filons bien vers le Nord mais aussi car nous passons de 300 mètres d’altitude au niveau du Lake Mead à près de 2200 mètres à notre bivouac aux abords du parc.

La visite se fit sur deux jours en prenant notre temps ce qui nous permit de profiter du spectacle ! Et plutôt qu’un long discours, je vous laisse juger sur les quelques clichés qui suivent. Pour nous, en tout cas, ce fut superbe !

Capitol Reef N.P.

Aujourd’hui, c’est un paysage moins découpé que celui de Bryce canyon qui s’offre à nous. A Capitol Reef, ce sont d’immenses blocs dans les tons rouges ou blancs qui nous surplombent ou qui s’ouvrent sur un nouveau canyon.

Nous lui trouvons un charme certain, différent de ce que nous avons vu jusqu’à présent.

Canyonlands : The Island in the sky

Aujourd’hui, nous parcourons la partie nord du très grand parc national de Canyonlands. De très belles vues se dégagent sur les canyons creusés par le Colorado et la Green River.

Arches N.P.

Alors que le vent continue à souffler tempête et que les températures demeurent estivales, nous nous rendons dans un des parcs mythiques de l’Ouest, Arches NP. A titre personnel, malgré mes deux passages précédents (en 1994 et 2001), je ne me rappelais pas bien de la physionomie générale du parc et n’avais conservé en mémoire que les quelques clichés largement répandus et une chaleur plutôt accablante, surtout lors de mon premier passage.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Le Golfe du Mexique en camping-car

Cette fois-ci, je suis surpris par la beauté générale du site, où se mêlent pics rocheux, défilés abrupts, rochers aux formes excentriques et bien sûr, arches sous toutes leurs formes … Deux belles demi-journées de balades nous donneront un aperçu de toutes ces splendeurs même si la chaleur puis le sirocco américain auront rendu la visite un tant soit peu rock’n’roll.

Canyonlands : The Needles – un parc qui se mérite

Sur notre longue étape à Moab, nous avions visité la partie nord du parc de Canyonlands, Island in the Sky. En redescendant vers Monument Valley, nous nous attaquons à sa partie sud-est, The Needles.

Il nous aura fallu pour cela parcourir près de 250 km pour accéder à ce coin perdu où il n’y a pas âme qui vive. Un premier détour par Needles Overlook nous permet de voir en même temps les deux parties du parc et d’apercevoir les méandres du Colorado. Le temps est toujours à la tempête de sable, ce qui trouble toujours notre vision … et nos photos.

Nous arrivons ensuite aux Needles eux-mêmes et profitons de la courte route scénique pour admirer quelques points de vue sur des formations rocheuses assez variées. Le paysage est plutôt sympathique, mais ne mérite pas forcément le nombre de kilomètres parcourus. Peut-être devenons nous un tant soit peu exigeants !

Nous en profiterons tout de même pour faire le plein de végétation en fleurs pour ceux que les paysages minéraux lasseraient.

Monument Valley – le symbole Navajo

Le site que nous visitons aujourd’hui est l’exemple même de la formidable capacité de l’industrie américaine à vendre du rêve. Dans d’autres domaines, nous restons plus circonspects sur leurs compétences.

Monument Valley reste dans l’inconscient des Français, cette terre mythique de cowboys où l’on s’attend à voir débarquer une horde d’indiens poursuivie par la cavalerie des bleus dans ces plaines immenses aux formations rocheuses si caractéristiques. Pourtant, à bien y regarder de près, ce site, au combien photogénique, je vous l’accorde, n’est pas bien grand et se résume quasiment à un seul mais splendide point de vue sur un peu moins d’une dizaine de buttes aux formes massives ou élancées. Le cadre est beau, la lumière donne sa pleine mesure pour mettre en valeur ces extraordinaires roches navajos, mais, en à peine une heure, on en a vite fait le tour… Ne boudons tout de même pas notre bonheur et savourons ce spectacle formidable.

Mais où sont-ils passés ?

Quand je vous dis que ce pays est une terre de contrastes, en voici la preuve en images ! Trois des bivouacs de notre dernière semaine. Assez dépaysant !

En seulement six jours, nous sommes passés des terres semi désertiques du sud de l’Utah aux vallées verdoyantes au nord de ce même état, et même dans les paysages lunaires de l’Idaho.

Prochainement, l’un des incontournables de notre voyage, le parc de Yellowstone. Avant cela, ravitaillement en nourriture et lessive complète avant cette belle visite qui nous attend la semaine prochaine.

Revenir au journal de bord de notre road trip pour voir la globalité du circuit parcouru sur 11 mois ou lire les articles pratiques.

Cette partie de notre road trip dans l’Utah vous a plu ? Épinglez le carnet de voyage dans Pinterest !


Partager l'article
  • 6
  •  
  • 5
  •  
    11
    Partages
  •  
    11
    Partages
  • 6
  •  
  •  
  • 5

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

​OFFERT ! Votre guide des escapades nature en France