Aller au contenu
Visiter Tournus en camping car

Visiter Tournus en camping-car

Partager l'article

L’aire camping-car de Tournus vous accueille pour la visite de la ville. Bien située à quelques pas du centre et le long de la Saône, elle est prise d’assaut à la saison estivale. Quelques places de stationnement peuvent recevoir des CC à proximité tout de même, mais mieux vaut arriver de bonne heure en haute saison touristique pour y trouver une place. Tournus mérite une halte sur votre itinéraire en Sud-Bourgogne, et en particulier en Mâconnais.

Cet article est extrait de notre carnet de route n° 5 : Le Mâconnais en camping-car. Tournus est proposée à la visite au jour 3 du programme.

Se garer et passer la nuit à Tournus en camping-car

Utilisez l’aire camping-car municipale implantée Quai de la Marine. Le stationnement est gratuit.
GPS : 46.567224, 4.911078

Une dizaine d’emplacements sont disponibles en bord de la Saône, à proximité immédiate du centre-ville. Borne de services payante avec eau et vidanges (5 € pour 10 min d’eau).

Avantage : un emplacement idéal pour visiter la superbe cité de Tournus.

Inconvénients :

  • Aire très souvent complète.
  • Proche de la route et de la voie ferrée donc calme tout relatif.

Si vous préférez passer la nuit dans un espace moins urbain, vous pouvez vous rendre jusqu’à Saint-Gengoux-de-Scissé qui vous accueille gratuitement sur son aire municipale, mais 4 places seulement, ou jusqu’au camping de Cormatin.

Plan de situation Tournus dans le Mâconnais en camping-car, carnet de route des éditions Parenthèse nomade
Version non interactive du plan de situation de Tournus. Pour la version interactive, c’est uniquement dans le carnet de route 😉.

Visiter Tournus : que voir, que faire ?

On peut arriver à Tournus en fin de matinée et en profiter pour se payer un repas dans un des restaurants de la ville.

Tournus se visite en suivant le circuit piétonnier intitulé « Sur les pas de Gerlannus ». Gerlannus ferait référence à un évêque du XIe siècle nommé Gerland et dont on suppose l’implication dans le financement de l’abbaye. Beaucoup de mystère entoure encore le personnage. La balade dure environ 1 h 15, un dépliant est disponible à l’office du tourisme. Cependant, il suffit de suivre les repères au sol pour ne rien manquer des atours de la ville.

Ajoutez quelques visites intérieures pour compléter votre parcours en entrant aux adresses suivantes.

► Abbaye Saint-Philibert

Place de l’abbaye — 71700 Tournus
GPS : 46.565659, 4.908437

Visite libre gratuite. Possibilité de louer des audioguides à l’office du tourisme pendant leurs horaires d’ouverture. Abbaye ouverte toute l’année de 8 h à 19 h en haute saison touristique, de 9 h à 18 h en basse saison. Pas de visite pendant les messes et cérémonies.

Au IXe siècle, le roi de France offre le monastère de Tournus aux moines de l’île de Noirmoutier condamnés à fuir en raison des invasions normandes. Ils y construisent une abbaye florissante au fil des siècles suivants.

Ce chef-d’œuvre de l’art roman est classé Monument historique. L’église abbatiale est superbement préservée. Elle ravit l’œil du visiteur par sa taille, sa lumière, ses mosaïques et sa magnifique crypte. Lors de notre passage, nous n’avons pu accéder aux bâtiments conventuels, mais le cloître et l’ancien espace de vie des moines se visitent. Ensemble à ne manquer sous aucun prétexte !

Musée du Vélo Michel Grézaud ”

Avenue de Lattre de Tassigny — 71700 Tournus
Tél. : 03 85 20 01 28 — enviesdevelo.com
GPS : 46.558167, 4.914679

Ouvert les vendredis, samedis et dimanches après-midi de 14 h à 18 h, de début avril à fin octobre.

Il faudra vous éloigner d’environ 150 m du circuit pédestre pour vous rendre dans ce musée qui plaira aussi bien aux amateurs de la petite reine qu’aux curieux. Une exposition née de la passion de Michel Grézaud, boucher tournusien qui restaure tous les vélos qu’il peut récupérer dès les années 50 jusqu’à créer une collection de près de 200 cycles, auxquels s’ajoutent près de 7000 pièces issues de l’univers du deux-roues. De la draisienne aux vélos modernes conçus pour la compétition, suivez l’évolution de notre populaire bicyclette à travers cette galerie de 600 m².

Enfin, pour avoir une vue sur la ville en bord de Saône, passez sur la rive gauche de la rivière avant de retrouver le camping-car.

Quais de Saône à Tournus
La Saône avait quelque peu débordé au moment de notre passage…

Avec Cluny et Mâcon, Tournus forme un triangle qui ceinture la micro-région du Haut-Mâconnais. Un secteur géographique de toute beauté dont l’article ne vous donne qu’un bref aperçu. Une escapade en camping-car vous tente ? Vous connaissez déjà ? Dites-nous tout en commentaire !

Retrouvez cette étape à Tournus dans le carnet de route n°5 🔽


Partager l'article

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.