Aller au contenu
Route des villages blancs d'Andalousie en camping-car : le top 6 + itinéraire

Route des villages blancs d’Andalousie en camping-car : bon à savoir

Partager l'article

La route des villages blancs d’Andalousie en camping-car, est-ce vraiment une bonne idée ? La question est légitime. Cette partie de la province espagnole est réputée pour la beauté de ses paysages. Pour les points de vue qui se dégagent sur les constructions blanchies à la chaux accrochées à flanc de montagne et qui se dévoilent à la sortie des virages. Pour ses parcs naturels protégés. Pour ses panoramas sur quelques lacs de barrage aux eaux turquoise, sur les oliviers et les plaines arides en contrebas, sur les reliefs dans lesquels se nichent les fameux villages.

Oui, tout ceci est vrai. Ça vaut absolument un détour. Mais, il y a un « mais ». La région est aussi renommée pour l’étroitesse de son réseau routier… pas toujours adapté au gabarit d’un véhicule de loisirs, d’autant plus si vous devez croiser d’autres vacanciers en goguette ou des cars de tourisme un peu pressés.

Il y a des solutions pour profiter sereinement de cette route andalouse mythique. Dans cet article :

  • l’essentiel des villes et villages blancs en 4 étapes + 2 extras ;
  • quelques suggestions d’itinéraires pour éviter les axes les plus difficiles sans pour autant vous priver du plaisir d’une découverte par la route ;
  • au moins une adresse pour stationner votre véhicule de loisirs à chaque étape.

Attention !
Il va de soi que vous éviterez bien soigneusement d’entrer dans les centres des villages proposés à la visite (suggestion valable en camping-car, comme en voiture !).
Rappelez-vous également que le stationnement des camping-cars en Andalousie est réglementé.

Ci-après notre top 6 à ne pas manquer. Il y en a d’autres bien sûr. À vous de voir si vous voulez en ajouter à cette liste qui permet déjà de bien découvrir la région. Les villages ne sont pas classés dans l’ordre d’apparition sur l’itinéraire, mais plutôt par leur intérêt touristique : richesse patrimoniale, gastronomique et naturelle. Encore que tout ceci se discute.

Une proposition de circuit est disponible en fin d’article.

1 – Ronda : incontournable !

Bien plus qu’un village, une ville. Et quelle ville ! On peut légitimement dire que vous arrivez ici dans la capitale de pueblos blancos.

Une journée n’est pas de trop pour admirer l’une des villes les plus emblématiques d’Andalousie. Rien de surprenant à ce que de nombreux artistes se soient sentis inspirés en passant par ici. Les hommes qui s’y sont établis ont d’ailleurs laissé de nombreuses traces de leur occupation depuis le Paléolithique. Peut-être que l’atmosphère de la cité pourrait vous retenir quelque temps, vous aussi.

Outre ses murailles datant de l’occupation mauresque et ses maisons blanches égayées de touches fleuries, Ronda est connue pour son extraordinaire pont du XVIIIe siècle. Le Puente Nuevo enjambe le précipice du Tajo creusé par la rivière Guadelevín qui se trouve plus de 100 mètres en dessous de vos pieds. Cet ouvrage d’art spectaculaire établit le lien entre centre ancien de l’époque médiévale et « ville nouvelle ».

D’ailleurs, plusieurs ponts ont été édifiés à travers l’histoire pour passer cette gorge profonde. En empruntant le chemin qui permet de descendre dans le défilé, vous verrez plus bas, le Puente Viejo, et encore en dessous, le pont arabe.

Ronda - Puento Nuevo

Tour des points de vue sur le Puente Nuevo et le gouffre del Tajo :

  • Mirador de Aldehuela
  • Mirador de Aves
  • Jardins suspendus de Cuenca
  • Sur le Camino de los Molinos (le Chemin des Moulins) : distance 5 km (+ 1 km dans la ville pour boucler la boucle). Difficulté moyenne (dénivelé cumulé : + 204 m)
  • Balcón del Coño & le Paseo de los Ingleses
Ronda - Panorama

Visites intérieures à ne pas manquer :

  • Plaza de Toros, arènes & musée de la tauromachie
    9 € / adulte. Ouvert toute l’année.
  • Bains arabes, les mieux conservés du pays
    4,50 € / adulte (gratuit les mardis à partir de 15 h). Ouvert toute l’année.

Aire camping-car – Ronda

+ GPS : 36.752358, -5.147993

60 emplacements de type parking. Eau, vidanges, sanitaires avec w.c. et douches (1 €). 18 €/24 h avec l’électricité, 4,50 €/6 h supplémentaires.

Aire camping-car El Sur – Ronda

+ GPS : 36.722014, -5.172055

20 places. Peu d’ombre. Eau, vidanges, sanitaires avec w.c. et douches (payantes). 18 € la nuit pour 2 p. avec l’électricité, animal 1 €.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  30 spécialités de Gironde pour camping-cariste gastronome

Camping El Sur*** – Ronda

+ GPS : 36.721189, -5.171632

124 emplacements ombragés et spacieux. Piscine en été. 26 € à 30 € pour 2 p. avec électricité, animal 1,75 €. Ouvert toute l’année.

2 – Olvera : le plus facile d’accès

Avec ses maisons blanches édifiées au pied d’une imposante forteresse arabo-musulmane et d’une église tout aussi cossue, Olvera constitue une formidable occasion d’entrer facilement dans cette authentique région andalouse. Un ticket à 2 € vous donne accès au château et au sommet de son donjon pour un point de vue exceptionnel sur le village, les oliviers et les collines qui l’entourent. À ne pas manquer.

En quittant Olvera, deux belvédères procurent des haltes pour immortaliser ce très photogénique village :

  • sur l’A-384, possibilité de stationner sur un dégagement en bord de route le temps d’appuyer sur le déclencheur ;
  • sur la CA-9106 en direction de Setenil de las Bodegas, au niveau du sanctuaire de los Remedios (parking mixte et gratuit sur place).

Depuis l’aire de stationnement de Olvera, la voix verte de la Sierra vous conduit jusqu’au village (moins de 1 km).

Olvera

Aire camping-car de la Via Verde – Olvera

+ GPS : 36.941689, -5.250872

Parking simple sans services pour 5 € la nuit ou zone plus vaste avec accès à l’eau, aux vidanges et à l’électricité pour 15 € la nuit.

C’est d’ailleurs Olvera qui fait la couverture de notre Camping-Car Trip sur l’Andalousie ⬇️

3 – Arcos de la Frontera : un piton rocheux en dessus des plaines

À Arcos de la Frontera, le paysage n’est plus montagneux. Cela étant dit, ce pueblo blanco est bâti sur un éperon rocheux. De votre déambulation dans la ville, de nombreux points de vue se dégagent sur la plaine cultivée, le fleuve Guadalete, la retenue d’eau d’Arcos, et sur les toits des maisons blanchies à la chaux.

Les nombreux palais et bâtiments religieux qui parsèment la ville témoignent de la richesse de la région à travers les âges.

Pour agrémenter votre déambulation dans les ruelles, faites un arrêt au Couvent de las Mercedes Descalzas pour y acheter de délicieux biscuits aux amandes et noix confectionnées par les dernières religieuses présentes dans la ville. On commande derrière une fenêtre et on laisse le paiement en espèces dans un tourniquet avant de récupérer les douceurs pour le goûter. Vous n’aurez aucun contact avec les nonnes. GPS : 36.74790, -5.80571 (accès piéton uniquement ! Laissez le camping-car où il est. Il y est très bien).

⛱️ Bon à savoir : plage d’eau douce au niveau du lac de barrage pour se rafraichir un peu. Diverses activités proposées par les clubs nautiques établis sur les rives : paddle, kayak, etc.

Les parkings du village accessibles aux camping-cars

+ GPS : 36.750233, -5.815241 & GPS : 36.741537, -5.792801

Grands espaces de stationnement mixtes et gratuits situés aux deux extrémités de la vieille ville (1,3 km à pied pour chacun d’entre eux).

Parking du Lac – Arcos de la Frontera

+ GPS : 36.760224, -5.787755

Stationnement mixte et gratuit à l’ombre de grands arbres. Vite complet les week-ends et en saison touristique, arrivez tôt.

4 – Zahara de la Sierra : porte d’entrée nord de la Sierra de Grazalema

Zahara de la Sierra a aussi un charme fou accroché sur le flanc de sa montagne et surmonté des vestiges de sa forteresse arabo-musulmane. Le tour est vite fait, mais ne manquez pas les belvédères. Il constitue une bonne option pour entrer dans la Sierra de Grazalema.

Des points de vue exceptionnels

  • Mirador de Zahara de la Sierra : panorama sur le très photogénique village blanc et son cadre naturel
  • Jardin de los Pinsapos : belvédères à flanc de falaise avec vue sur le lac.
  • Tour del Homenaje au niveau du château nazari : panorama sur le lac de barrage et ses eaux turquoise au cœur des montagnes

Parking Paseo – Zahara de la Sierra

+ GPS : 36.840509, -5.392876

Mixte et gratuit. Attention ! Ne pas manquer l’entrée, sinon vous vous retrouvez dans les ruelles étroites de la vieille ville interdite aux plus de 5 m.

Parking Vista el Lago – Zahara de la Sierra

+ GPS : 36.842083, -5.389248

Stationnement mixte en bord de route, au pied du village. Superbe vue sur le lac de retenue.

5 – Setenil de las Bodegas : surprenant village troglodyte

On entre dans les villages plus reculés avec les propositions de visite n° 5 et 6.

Setenil de las Bodegas est installé au cœur des collines. Une partie des maisons se nichent dans le ravin creusé par la rivière qui passe au pied des vallons où se sont installés les habitants, ce qui en fait une étape absolument unique.

Ne manquez pas de flâner dans ses ruelles pittoresques et notamment les calles Cuevas del Sol et Cuevas de la Sombra. De toute façon, c’est le trajet direct pour vous rendre jusqu’à l’incontournable belvédère del Carmen depuis votre stationnement. L’affluence est forte en haute saison, préférez la fin de journée lorsque les bus de touristes sont partis.

Setenil de las Bodegas

Parking du stade – Setenil

+ GPS : 36.865183, -5.173141

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Visiter Collonges-la-Rouge en camping-car

Parking mixte et gratuit. Interdit la nuit. Accès le plus simple depuis la Calle Clara Campoamor.

Camping El Nogalejo ** – Setenil de las Bodegas

+ GPS : 36.869713, -5.167046

15 parcelles assez vastes, mais peu ombragées. Piscine, laverie et zone barbecue. De 20 € à 25 € la nuit avec l’électricité. À 30 minutes à pied du centre du village. Ouvert toute l’année.

6 – Grazalema : cadre naturel exceptionnel

Grazalema cumule les records. Il s’agit de la commune de la province de Cadix à l’altitude la plus élevée (environ 800 m) et au cadre le plus montagneux. Bon à savoir, c’est aussi elle qui enregistre le plus de pluie dans toute la péninsule ibérique ! Son territoire fait partie intégrante du parc naturel de la Sierra de Grazalema, un massif qui compte de nombreuses gorges, le plus vaste réseau de rivières et de galeries souterraines d’Andalousie, ainsi qu’une importante occupation de sapins. Une région qui saura donc satisfaire les amoureux de la nature. Attention toutefois, certains secteurs ne sont accessibles à la randonnée qu’avec un permis. Renseignements obligatoires à l’office du tourisme avant de partir à pied dans le massif.

Pour découvrir Grazalema, on flâne dans ses ruelles et on en fait le tour pour admirer les différents points de vue qui se dégagent sur la montagne. On ne se lasse pas d’un tel paysage !

Pour le panorama sur le village niché dans les montagnes, grimpez au belvédère del Santo, situé à environ 500 m du cœur historique.

+ Artisanat textile traditionnel. Atelier, musée du textile et boutique avec des pièces en laine mérinos de haute qualité confectionnées selon la tradition locale : écharpes, ponchos, sacs et couvertures pour vous, ou pour votre animal de compagnie. GPS : 36.759879, -5.368260 (accès piéton).

Parking du cimetière- Grazalema

+ GPS : 36.761963, -5.362385

Mixte et gratuit. Village à 1 km. Interdit la nuit.

Parking départ de randonnée – Grazalema

+ GPS : 36.759246, -5.373829

Mixte et gratuit. Village à 1 km. Interdit la nuit.

Camping Tajo Rodillo – Grazalema

+ GPS : 36.759258, -5.374126

Jolie structure sous les arbres. Piscine. Emplacements pour véhicules de moins de 7 m seulement. À partir de 35 € pour 2 p. avec l’électricité. Animaux admis. Fermé en janvier et début février.

La route des villages blancs d’Andalousie en camping-car : suggestion d’itinéraire

Consacrez au moins trois journées à la ruta de los pueblos blancos, dont une pour la visite de Ronda. Non seulement pour prendre un peu de temps dans ces communes typiques, mais aussi pour rallier les différents points d’intérêts, le trajet le plus court n’étant pas toujours le plus simple à suivre dans cette région montagneuse. Préférez emprunter les axes les plus importants quitte à faire des détours, afin de préserver la sérénité du conducteur du camping-car, et de son copilote.

Ci-après une idée de circuit à suivre en arrivant par le nord-est, et que vous retrouverez dans notre Camping-Car Trip – Trésors d’Andalousie :

  1. Olvera
  2. Setenil de las Bodegas
  3. Ronda
  4. Grazalema
  5. Zahara de la Sierra
  6. Arcos de la Frontera
Route des villages blancs d'Andalousie en camping-car

Bon à savoir :

▶ Depuis Setenil de las Bodegas, le trajet le plus simple pour arriver à Ronda vous fait emprunter la CA-9122, puis l’A-7377 et enfin l’A-367.

▶ Pour rejoindre Zahara depuis Grazalema, les navigateurs GPS vous feront probablement prendre la route directe passant via la CA-9104. Alors oui, c’est magnifique. Des dégagements en bord de chaussée vous permettent même de vous arrêter le temps de prendre vos photos. Seulement, ce sont 16 km de routes de montagnes étroites où on ne se croise pas, ou difficilement. Frissons garantis à chaque virage. Une autre solution consiste à emprunter la CA-9123, un peu plus large. Vous pouvez aussi revenir sur vos pas via l’A-372 pour faire le tour et retrouver un axe plus adapté à votre gabarit de véhicule.

▶ Si vous voulez profiter sans conduire de cette route typique, vous pouvez opter pour une excursion à la journée au départ des grandes villes d’Andalousie comme Malaga, Cadix ou Séville.

Procurez-vous le Camping-Car Trip correspondant, ou poursuivez votre lecture avec le carnet de voyage qui vous conduit au sud de la péninsule ibérique en suivant notre camping-car capucine.


Partager l'article

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.