Aller au contenu
Idée week end en camping car en Charente Maritime

De Meschers à Mornac-sur-Seudre en camping-car : un doux week-end en Charente-Maritime

Partager l'article

Les étoiles s’alignent, quelques jours s’offrent à nous pour une balade en camping-car. Nous choisissons des étapes à moins de 150 km de Bordeaux pour cette courte escapade. Cette fois-ci, nous délaissons l’intérieur des terres et ciblons la côte atlantique. En Nouvelle-Aquitaine, le choix est vaste. Pour varier les plaisirs et prolonger une précédente sortie le long de l’estuaire de la Gironde, nous filons tout droit vers Meschers-sur-Gironde pour notre première étape. Les haltes suivantes se situent dans un mouchoir de poche. Nous circulons en effet dans un rayon d’une vingtaine de kilomètres pour profiter au maximum des villes et villages de ce très joli secteur géographique. Ci-après une belle idée de week-end en camping-car en Charente maritime !

Pas la peine de chercher sur le blog, la première partie de notre sortie sur l’estuaire de la Gironde n’a pas encore été publiée faute de temps. On l’écrira, c’est certain. Et il est même plus que probable qu’un carnet de route voie le jour à un moment donné. Abonnez-vous pour ne manquer aucune de nos publications !

Jour 1 : Meschers-sur-Gironde

Par la route, Meschers-sur-Gironde se situe à environ 2 heures de chez nous. Oui, nous ne prenons que très très rarement les autoroutes :

  • trop cher pour notre véhicule qui passe en catégorie 3 puisqu’il mesure plus de 3 mètres de hauteur ;
  • trop rapide : forte consommation de carburant (information de haute importance par les temps qui courent…) et trop peu de temps pour admirer le paysage.

En arrivant vers 16 h, nous nous installons sans nous poser de question sur l’aire camping-car du Camping de la Plage pour 12,50 € la nuit tous services compris (eau, vidanges, électricité, sanitaires à disposition). Une adresse idéale pour les vans non autonomes soit dit en passant. Nous ne sommes pas nombreux, il y a de la place. C’est un lieu très agréable, très proche de la plage.

En cherchant bien, on aurait certainement pu stationner gratuitement pour la journée tant il y avait peu de monde en cette avant-saison. À vrai dire, cela nous surprend. Nous avons trouvé souvent bien des difficultés à stationner sur la côte charentaise lors d’escapades précédentes à la même période de l’année.

La fin de l’après-midi est consacrée à la promenade le long du trait de côte jusqu’au port de la ville où deux autres aires camping-cars sont implantées. Ça manque un peu de soleil, mais il fait bon et la lumière est suffisante pour que le panorama nous séduise.

Les grottes de Régulus (grottes naturelles aménagées en habitat troglodytique) sont fermées à la visite en raison de travaux d’envergure. Une première excuse pour programmer une nouvelle escapade dans cette région. Petite photo quand même depuis la rue 🔽.

Grotte de Régulus à Meschers

Le quartier du port est animé avec des bars, restaurants, glaciers, davantage que le secteur où nous avons choisi de nous poser. Mais peu importe, notre choix nous convient parfaitement. Dois-je vous dire que nous aimons la tranquillité ?

Retour via le joli centre-ville. La boucle fait environ 7 km. De quoi se mettre en jambes pour les balades prévues le lendemain.

Jour 2 : De Meschers à Saint-Palais-sur-Mer via Royan

Pas de grasse matinée aujourd’hui, le chef a prévu de la randonnée. Après une nuit très paisible, nous sommes prêts pour arpenter les sentiers jusqu’au fort de Suzac et parcourir une nouvelle boucle de 8 à 9 km. Ce matin, c’est marée basse. Le paysage est splendide.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  3 jours entre Dordogne et Lot-et-Garonne

Le soleil dans notre dos nous permet de profiter un maximum des panoramas sur l’estuaire de la Gironde, le phare de Cordouan au loin, les falaises de Meschers, puis l’ouverture sur l’Atlantique avec Saint-Georges-de-Didonne et Royan en point de mire, des destinations prévues pour un peu plus tard dans la journée.

Panorama sur Saint Georges de Didonne et Royan depuis le fort Suzac à Meschers

En plus, la balade le long de la côte est très agréable à l’ombre des chênes verts et pins maritimes. À refaire assurément ! Une étape très agréable à 2 heures de la maison. Deuxième excuse pour revenir dans le secteur.

Après le déjeuner, nous reprenons la route et nous arrêtons à Royan. Ne comptant pas y rester pour la nuit, nous stationnons à environ 20 minutes à pied du centre-ville sur le parking du lycée de l’Atlantique. Les établissements scolaires, toujours un bon plan lorsque c’est les vacances dans la zone où vous êtes en goguette ! C’est aussi vrai à Arcachon par exemple.

Plage centrale de Royan

Après une balade sur la grande plage et le port, nous craquons pour une glace avant de reprendre le CC direction Saint-Palais-sur-Mer.

Là, nous optons directement pour l’aire Camping-Car Park de la commune. Enfin… directement, façon de dire parce qu’elle n’est pas si simple que cela à trouver, et surtout, très mal indiquée. Nous serions arrivés directement au bon endroit si nous n’avions pas suivi la signalisation de la commune, mais fait confiance à notre analyse de la carte routière… En gros, il faut arriver par l’Avenue des Peupliers, elle-même facilement accessible par l’Avenue des Acacias. Bannissez toute autre suggestion d’itinéraire.

Aire Camping Car Park à Saint-Palais-sur-Mer

Balade de fin de journée en centre-ville, juste histoire de découvrir les belles villas face à l’Océan.

Jour 3 : De Saint-Palais-sur-Mer à Mornac-sur-Seudre, plus beau village de France

Encore de la marche à pied au programme ce matin, mais cette fois-ci en bord d’océan et non d’estuaire. Malheureusement, une partie du sentier côtier s’est effondrée, ce qui nous empêche de longer le littoral pour nous rendre à la plage du Platin et à son fameux Pont du Diable. Encore un ! Décidément, le démon est partout… Vous pouvez le retrouver dans les gorges de l’Hérault par exemple, et à bien d’autres endroits dans l’hexagone !

Panorama sur l'Atlantique et ses carrelets à Saint-Palais-sur-Mer

Au départ du sentier que nous empruntons, la Maison des Douanes de Saint-Palais propose une exposition sur Corto Maltese, la célèbre BD mettant en scène un marin aventurier. Dommage, ce n’est ouvert que l’après-midi et on sera déjà sur le chemin du retour. Ce sera pour une autre fois ! Et un troisième prétexte pour organiser un nouveau séjour dans la région… L’expo se termine le 6 novembre 2022, mais le lieu vous propose en tout temps de découvrir l’histoire du site, la navigation sur l’estuaire de la Gironde et le développement des stations balnéaires du secteur.

Maison des Douanes à Saint-Palais-sur-Mer

Un petit tour au marché pour terminer. Les prix affichés sur les étals sont dignes d’une station balnéaire fréquentée…

Après le déjeuner, direction l’intérieur des terres. À une quinzaine de kilomètres se situe Mornac-sur-Seudre, un des plus beaux villages de France de Charente-Maritime. Promenade bucolique entre ruelles et maisons de pêcheurs bien conservées, puis autour des marais. Une belle manière de terminer notre escapade !

Port de Mornac-sur-Seudre

Une douce et paisible idée de week-end en camping-car en Charente-Maritime

Au mois d’avril, Meschers et le nord de l’estuaire de la Gironde ainsi que les plages atlantiques de Royan et Saint-Palais-sur-Mer ne sont pas encore bondés. Il est souvent possible de stationner pour la journée sans trop chercher. Pour la nuit, c’est plus complexe. Comme de nombreuses stations balnéaires, il y a des interdictions en vigueur toute l’année. Cependant, le secteur propose plusieurs aires de camping-cars qui ne sont pas encore prises d’assaut en cette saison.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Languedoc express en camping-car

Mornac-sur-Seudre, c’est l’étape sympa qui change des villes de bord de mer tout en conservant le charme des villages de pêcheurs avec ses maisons blanches aux volets colorés.

Voilà 3 étapes proches les unes des autres qui nous ont invités à prendre le temps de prendre le temps. Ce microcircuit en camping-car sur les routes de Charente-Maritime a même un léger goût de reviens-y, pour un week-end, un mid-week ou plus !

Ce reportage vous a plu ? N’hésitez pas à le faire connaître en le partageant autour de vous ! Merci 😊.


Partager l'article

2 commentaires sur “De Meschers à Mornac-sur-Seudre en camping-car : un doux week-end en Charente-Maritime”

  1. Annie Dutrieu

    Bonjour
    Nous connaissons bien la région de St Palais pour y avoir passer quelques années en caravanne.
    Je confirme la difficulté pour trouver l’aire de camping car.
    Pour nous le fourgon nous permet de découvrir d’autres régions et pour rester sur la côte atlantique l’estuaire de la Gironde mais aussi toute la France et une autre vie.
    Cette vie en camping car à l’heure actuelle est aussi liée à l’écologie car il faut gérer l’eau, l’électricité et nos déchets de toutes sortes. Et comme beaucoup de baroudeur nous avons aussi opté pour où on nous accepté même en payant une contribution on consomme.
    Bon courage et bon weekend.
    Annie

    1. Bonjour Annie,
      Merci pour votre commentaire 🙂
      Effectivement, passer du temps en CC fait prendre davantage conscience de notre consommation. On est devenus plus responsables en rentrant à la maison après avoir passé près d’un an en Amérique du Nord. C’est si facile de consommer à outrance avec l’eau au robinet, l’électricité ou le gaz sans restriction ! On reprend vite de mauvaises habitudes à domicile. C’est une attention de tous les instants…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.