Park4night, notre avis de voyageur en camping-car

Notre avis sur Park4night en 4 points

Partager l'article
  •  
  •  
  • 21
  •  
    21
    Partages

Hé, scoop, nous sommes comme tout le monde ! Nous aussi, nous utilisons de temps en temps des applications comme Park4night pour déterminer où se feront nos étapes lors de notre prochaine balade en camping-car.

Après notre article sur le bivouac en camping-car/van qui a eu beaucoup de succès et a fait pas mal réagir, nous nous devions de parler de manière plus approfondie des applications participatives pour camping-caristes et vanlifers.

Et aujourd’hui, c’est Park4night que l’on passe à la moulinette.

Enfin, ce ne sera que notre humble avis sur son utilité et son mode de fonctionnement dans le cadre de notre utilisation personnelle et de notre façon de voyager. Donc pas objective du tout !


En préambule, je tiens à préciser que ni Nicolas ni moi sommes de grands consommateurs d’applis. Nos téléphones qui ne sont que des fins de série achetées pas trop chères il y a quelques années déjà ne nous permettent pas d’en télécharger sans devoir faire le vide du peu qu’il y a déjà en mémoire…

Et moi, Carine, je n’aime pas du tout la technologie mobile que je trouve totalement inutile. Les apps n’arrivent pas à la cheville des programmes sur ordinateur et je ne vois pas l’intérêt d’avoir ne serait-ce que des applis pour les réseaux sociaux sur son téléphone où on se retrouve assailli de notifications. L’horreur ! vraiment. Mon smartphone ne me sert qu’à téléphoner… et c’est déjà pas mal.

J’en profite pour préciser à ceux qui arrivent pour la première fois sur le blog et qui ne me connaissent pas que non, je ne suis pas une vieille réac acariâtre et que oui, je vis avec mon temps, mais que vraiment la technologie mobile ne présente que très peu d’intérêt pour moi.

Vous comprendrez donc avec ce préambule toute la difficulté pour Park4night de se frayer un chemin dans nos vies de voyageurs en camping-car ! Cela dit, l’app est installée sur notre tablette, Nicolas l’utilise un peu. Moi très très peu et surtout à la demande du pilote.

Cela signifie donc que nous avons développé des alternatives à Park4night au fil de nos années de voyage en CC. Ah oui, nous n’avons pas de GPS non plus et c’est un choix.


Voici donc notre avis en 4 points sur l’application Park4Night.

1. Park4night, utile ou pas ?

Réponse : oui, très utile !

Eh bien quoi ? Ce n’est pas parce que l’on ne s’en sert pas à chaque balade qu’on ne peut pas reconnaître que l’application a quand même son utilité !

Lorsque l’on débute et que l’on ne sait pas comment trouver et où chercher son bivouac du soir, eh bien, vous aurez l’embarras du choix sur Park4night. La base régulièrement alimentée par les voyageurs en véhicule aménagé en fait un outil assez pratique. Il recense non seulement des lieux en pleine nature, mais aussi des aires, des campings, des exploitants agricoles qui vous accueillent pour la nuit, ainsi que des parkings pour la journée.

Si on n’a pas préparé son circuit, cela évite également de tourner parfois longtemps avant de trouver l’endroit idéal pour s’arrêter.

Enfin, Park4night est gratuit dans sa version de base, ce qui arrange beaucoup ceux qui ne veulent pas investir quelques euros dans des guides.

Il faut dire aussi que les guides sont pléthores et que si on veut avoir toutes les infos fournies sur Park4night, il faudra acheter plusieurs livres :

donc oui, c’est utile d’avoir toutes les informations au même endroit, plutôt que de se trimbaler avec 5 ou 6 bouquins dans le camping-car.

Instant pub : les guides que nous publions vous proposent des lieux pour stationner de jour comme de nuit à proximité des lieux à visiter. Nos adresses pour la nuit peuvent être des aires gratuites ou payantes, des campings, des exploitations agricoles. Notre guide de la région où vous vous rendez peut donc remplacer avantageusement tous les livres que je viens de citer + le guide du Routard ou le guide Vert😀

Des guides pour voyager en camping-car

De plus, l’ergonomie de l’application est plutôt satisfaisante et se prend en main facilement.

Par contre la version pour PC n’est pas très réactive et je la trouve peu agréable à utiliser.

2. Park4night, est-ce vraiment fiable ?

Alors là, notre réponse sera déjà moins catégorique.

En fait, ça dépend.

Pour nous qui voyageons en camping-car capucine, non ce n’est pas fiable dans la mesure où certains spots ne sont clairement pas adaptés à notre gabarit. Et les commentaires sur ces points sont loin de toujours le mentionner.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Bivouac et camping sauvage en véhicule aménagé (camping-car/van)

Par ailleurs, certains voyageurs indiquent des endroits où ils ont pu dormir sans être dérangés alors qu’il existe en réalité des interdictions ou que la correction voudrait que l’on ne s’y installe pas.

Un manque de fiabilité réel sur les lieux « sauvages ».

Lorsque j’utilise l’adjectif « sauvage », comprenez « les endroits qui ne sont ni des campings ni des aires ». Voici les situations dans lesquelles nous avons pu nous trouver en nous rendant sur des points Park4night :

  • des spots où il est malvenu de se garer, même pour la journée : en bord de route sur l’extérieur d’un rond-point dans un lotissement sur le bassin d’Arcachon, entre deux cabanes de pêcheurs au port de Gujan-Mestras,
  • des terrains privés. Le spot entre les cabanes de pêcheurs à Gujan ne peut également qu’être privé. J’imagine la tête du propriétaire s’il voit un camping-car ou un van différent garé dans son jardin tous les matins ! Non mais honnêtement, vous aimeriez que l’on se gare chez vous comme cela sans votre permission simplement parce que votre terrain n’est pas clôturé ? De temps en temps pourquoi pas, mais une fois que votre jardin est indiqué sur Park4night, cela risque de se reproduire plus souvent…
  • point dans un espace classé, ce qui est interdit par la loi (voir extrait dans notre article sur le bivouac)
  • parking situé dans une zone interdite avec les panneaux signalétiques indiquant bien cette interdiction. Bon, là en général, les commentaires le signalent sur Park4night, mais cela fausse la carte avec un point qui n’est en réalité pas autorisé.

Finalement, le problème avec les spots « sauvages » référencés dans Park4night, c’est qu’on ne sait jamais vraiment si l’endroit où on s’installe est vraiment autorisé 🤔

Tout ça, sans compter les points indiqués au bout de chemins hasardeux, sans possibilité de faire demi-tour au bout, des terrains au sol un peu trop meuble, etc… bref, pas du tout adapté aux gros véhicules que sont les capucines, profilés et intégraux. Sur une appli qui est dédiée aux voyageurs en camping-car, c’est quand même dommage.

Ça c’était pour la fiabilité des spots « sauvages ». Passons maintenant à des adresses plus officielles.

Park4night, notre avis de voyageur en camping-car

Des descriptifs erronés chez les privés

Pour ce qui est des exploitants agricoles qui accueillent les camping-cars pour la nuit, ce n’est pas totalement fiable non plus dans la description du lieu et des services fournis.

Ainsi un exploitant agricole me confiait que son adresse inscrite dans Park4night avait été ajoutée par un voyageur sans lui demander la permission d’une part, mais qu’en plus il avait indiqué des services fournis alors que ce n’était pas le cas de manière systématique.

Ce que le propriétaire du lieu avait mis à disposition une fois pour dépanner est depuis devenu un dû pour beaucoup de voyageurs qui passent par chez lui. À certaines périodes de l’année, une partie d’entre eux se dispense même de se présenter ! Incroyable. Vous vous voyez arriver chez quelqu’un sans même prendre la peine de dire bonjour ? Tout ça, parce que l’adresse est indiquée dans Park4night, certains se croient tout permis et en oublient les règles du savoir-vivre…

Une situation vue de nos propres yeux lors de notre étape au Domaine Saint-Firmin à Uzès ! Une scène assez cocasse où le conducteur d’une grosse capucine et sa famille ont fait tout ce qu’ils ont pu pour passer inaperçus sur le parking (vraiment une grosse capucine, lol), et ainsi éviter de se rendre à la boutique du propriétaire. C’était très drôle à observer 😊

Alors, ce n’est pas forcément indiqué dans Park4night, mais lorsque l’on choisit de passer gratuitement la nuit chez un exploitant agricole, il est de rigueur de se présenter et d’aller faire un tour à sa boutique !

Bref, c’était une parenthèse. Mais importante me semble-t-il.

Nos alternatives à Park4night pour préparer nos circuits

Du fait de son manque de fiabilité, nous n’utilisons plus Park4night pour trouver des endroits « sauvages ». On s’en sert davantage lorsque l’on cherche une aire sur notre route si jamais le circuit prévu a été agrémenté de quelques détours.

Pour les aires, j’aime bien utiliser le guide Aires camping-car Europe de Facile Media que je trouve complet et souvent suffisant pour notre usage.

Pour trouver nos stationnements nocturnes en « sauvage », ça se passe au feeling. Avec l’expérience, on sait désormais quels sont les coins qui pourront nous convenir. Au plus, nous faisons un repérage virtuel avec la vue aérienne de Google Maps.

Pour les campings, on fait notre recherche avant de partir sans utiliser Park4night non plus. Sur Internet (de mon ordinateur hein, pas sur mon mobile…) un bon moteur de recherche, les sites des offices du tourisme et des communes, et on trouve tout ce que l’on veut très rapidement 😊


Bien entendu, le manque de fiabilité n’est pas dû à l’application en elle-même, mais aux contributeurs qui ajoutent des points sans « s’assurer de la légalité, de la pertinence et du respect de son stationnement » (voir mentions légales de Park4night). Cela dit, sans une modération permanente des informations ajoutées dans l’appli, une partie des données diffusées par Park4night est erronée et trompeuse. Attention à ne pas accorder une confiance démesurée à l’application et à ses contenus…

3. La version payante de Park4night, un bon investissement ?

Réponse : à chacun de voir !

Pour nous, la version payante ne présente aucun intérêt, et pas seulement parce que l’on n’utilise que très peu Park4night.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Vanlifer VS Camping-cariste : les clichés passés au crible

Quelles sont les fonctionnalités complémentaires de la version payante ? Qu’avez-vous en plus par rapport à la version gratuite ?

La version payante de Park4night vous propose un accès aux données hors ligne pour un tarif de 9,99 € par an.

Certains d’entre vous pourraient apprécier si vous vous retrouvez de temps en temps en zone blanche et que vous utilisez vraiment l’application en permanence et surtout pour vous guider avant d’arriver à destination. C’est quand même galère quand c’est à ce moment-là que l’on perd la connexion !

Cela dit, un fonctionnement hors ligne suppose donc que vous avez préalablement téléchargé toutes les données sur votre appareil. Et ça prend de la place ! Impossible pour nous avec nos vieux smartphones, vous l’avez compris.

Et honnêtement, il n’existe plus beaucoup d’endroits dans le monde où on ne capte rien du tout ! Peut-être pouvez-vous profiter de ces instants-là d’ailleurs. On n’a pas besoin d’être tout le temps connecté…

Bon après, utile ou pas n’est pas forcément la question à se poser.

Acheter la version payante peut aussi constituer une marque de soutien aux développeurs de l’application afin de la faire perdurer dans le temps. Car tout a un coût et le tout gratuit a ses limites.

Alors, même si vous n’utilisez pas la version hors-ligne, peut-être pourriez-vous l’acheter quand même pour remercier les créateurs. Je dis ça, je dis rien hein…

Park4night, notre avis de voyageur en camping-car

4. Des spots de rêves sur Park4night, une réalité ?

Réponse : non

Je pense que c’est aussi et surtout pour cette raison que nous ne faisons plus confiance à Park4night. Pourtant beaucoup de camping-caristes et vanlifers présentent l’application comme le Saint-Graal.

Le problème avec les spots « nature » publiés sur l’app, c’est qu’ils sont tout de suite mis devant les yeux de centaines de milliers d’utilisateurs. Des coins calmes et peu fréquentés deviennent soudain très prisés… et très bruyants.

Le spot de rêve se transforme vite en parking bondé, avec un voisin qui s’installe à 50 centimètres de vous ou arrive à minuit plein phares et fait claquer 10 fois ses portières. La vue le matin se limite aux fenêtres aux volets tirés du véhicule d’en face ou d’à côté. Ben oui, tout le monde garde les rideaux fermés, sinon on a trop de vis-à-vis 😕

Ça, c’est notre expérience à Carcassonne ou à la pointe du Van en Bretagne par exemple. Il y en a d’autres, mais je ne vais pas tout citer ! Déjà que je passe pour une chieuse jamais contente avec cet article…

Pour moi, le spot nature ne vaut que s’il est calme et que nous y sommes seuls au monde, ou presque (on va pas pinailler s’il y a un autre CC à 100 mètres hein).

Le spot de rêve en fait, vous le trouverez tout seul.

Pas avec Park4night.

À tel point que lorsque l’on s’installe à un endroit qui parait top, on regarde si le point est déjà donné sur l’appli. Il n’y est pas ? Au top, qu’est-ce qu’on va être peinard !

Le partager ? Ah non jamais ! Hors de question qu’il devienne un de ces lieux trop prisés où l’on peut dire adieu à sa tranquillité.

Après évidemment, cela dépend où vous voulez vous arrêter. Il y a des coins de la France rurale où il n’y a jamais trop de monde même si l’adresse est partagée sur l’application.

Mais par principe, il serait utile d’éviter de partager ces points « sauvage ». Certains de ces lieux pouvant être des terrains privés ou situés dans des espaces classés, vous pourriez partager sans le savoir une adresse où le stationnement nocturne n’est pas autorisé.

Notre avis sur Park4night en bref

super utile en préparation de voyage ou sur la route

manque de fiabilité sur les spots nature ainsi que sur les services fournis au point indiqué. Une vérification préalable des adresses serait bienvenue, mais le coût de cette mise en place rendrait l’application payante à coup sûr.

l’effet pervers : des espaces « sauvages » complètement dénaturés par la fréquentation importante des véhicules aménagés. Si le partage des adresses officielles est une très bonne chose, celui des lieux de bivouac ne l’est pas.

Et vous, que pensez-vous de l’application Park4night ? Dites-nous tout en commentaire !


Partager l'article
  •  
  •  
  • 21
  •  
    21
    Partages
  •  
    21
    Partages
  •  
  •  
  • 21

42 commentaires sur “Notre avis sur Park4night en 4 points”

  1. Pascal LLOPIS

    Bonjour à tous les camping-caristes
    Comme beaucoup d’entre nous, j’ai téléchargé cette appli au début. Je l’ai utilisée pour repérer des lieux pour me poser une journée, une nuit ou un week-end. Je n’ai pas pris la version payante, préférant tester avant d’investir. Bien m’en a prit. Je l’ai désinstallée au bout de la 3ème recherche.
    Donc à toutes les questions posées: pas pour nous et notre cc de 7,5m de long et 2,9 m de haut. Utile si vous avez une voiture ou un van pour trouver ou vous garer pour la journée.

    Pour nous, il y a de biens meilleures applications qui offrent bien plus d’info et de fonctionnalités que P4Night.
    Testez CampingCar Park, CaraMaps ou CamperContact et vous verrez que vous allez dare dare supprimer P4N.

    1. Bonjour Pascal !
      Merci pour votre commentaire et votre fidélité au blog et au groupe.
      Nous avons aussi utilisé un temps Caramaps, mais on l’a supprimé et on n’utilise plus du tout. Un autre article à venir peut-être !
      Camping-car Park, on n’utilise pas l’appli, mais on va sur leurs aires de temps en temps. Et j’avoue ne pas connaître du tout CamperContact. A tester donc un jour ou l’autre, si je me procure un smartphone plus performant 🤣

  2. Marchewka

    À l’achat de notre fourgon,nous avons largement utilisé cette appli…nous sommes novices et cela nous rassurait de nous projeter sur un point de chute pour passer la nuit..partant toujours hors saison,nous avons la chance de rencontrer peu de monde..nous avons découvert des spots « seul au monde » mais nous n’étions pas forcément….tout seul…
    Dans les sites très touristiques,nous nous en servons pour trouver une aire ou même un camping si besoin..nous incrementons toujours d’un commentaire sur l’appli si nous avons utilisé une des étapes…mais il y a tout de même des petits coins de rêve que nous avons découvert par hasard…et qu’aucune appli ne proposera..ce sont les plus beaux !!!! Alors appli super ,mais nous avons aussi trouvé des lieux dénaturés et sales qui nous ont obligés à faire demi tour et ne rendent pas service à la réputation de la communauté des campingcaristes…

    1. Bonjour !
      Merci pour votre commentaire et cet avis détaillé qui aidera sans nul doute d’autres débutants en camping-car / van.
      C’est effectivement rassurant de savoir que l’on trouvera facilement un coin pour s’arrêter sans tourner des heures, et c’est certainement ce qui fait le succès de l’appli ! Au fur et à mesure que l’on prend de l’assurance avec son véhicule, je pense que l’on en ressent moins le besoin.
      Je vous souhaite plein de bonnes balades à bord de votre fourgon !

  3. Le Mortellec Jacques

    Entièrement d’accord avec vous. J’ai utilisé 1 fois Park4Night en Espagne, après 1h de recherche pour stationner un profilé 7m50. Je me suis retrouvé dans un lotissement au bout d’une route complètement défoncée. Il est pourtant exact que j’y ai trouvé une place le long d’un haut mur, mon CC ne gênant pas la vue des propriétaires….
    Donc P4N, utile en dernier recours, pour ma part.

    1. Bonjour Jacques,
      Merci pour votre avis. Certains points recensés nous semblent parfois étranges à nous aussi. On se demande où est le plaisir en CC lorsque la nuit se passe en ville garé le long d’un trottoir… Après, chacun sa manière de voir les choses, mais du coup ce sont autant de points sur la carte qui ne sont pas adaptés à nos envies et à notre mode de voyage.

  4. P4night ( ou Caramaps)me sert pour trouver un stationnement en ville pour faire la visite .
    Sinon, j’utilise mon appli perso «  Nez au vent » pour le bivouac.
    Pour les services,que j’accepte de payer, j’utilise aire camping car, une vieille appli qui marche très bien.
    Bon voyage.

    1. J’adore votre appli « Nez au vent », un terme auquel j’ai beaucoup pensé en rédigeant cet article puisque nous en avions déjà discuté en aparté !
      Aire camping-car, c’était une appli payante non ? On avait acheté quelque chose de ce genre lorsque nous avons commencé à rouler avec la capucine. On croyait qu’elle n’existait plus. En tout cas, on n’a pas réussi à la retrouver sur Internet et on a désinstallé nos données…
      Bon voyage à vous aussi !

    1. Bonjour Jean-Marc,
      Park4night n’est pas responsable des points indiqués sur leur appli, donc il n’y a pas de raison qu’ils fassent un tri quelconque sur les points indiqués au Portugal, même suite à la nouvelle législation du pays. Il n’y a qu’à voir le nombre de spots « nature » indiqué en Croatie alors que ce pays a toujours interdit le camping sauvage…
      Pour être sûr de stationner à un endroit où vous avez le droit de passer la nuit au Portugal suite à la nouvelle loi prise en janvier, il vous faut utiliser les points qui recensent les campings, les aires, les exploitants agricoles et accueillants privés dans le pays.

  5. Denoyelle

    Bonjour ont utilise cette application très bonne prise en main main toujours des problèmes pour rentré ou sortir sur 10 airs ont as du appelé 6 fois pour ce faire débloqué la barrière d’accès

    1. Bonjour,
      Je pense que vous parler de Camping-car Park, et pas de Park4night si ?
      Sur les aires Camping-car Park, le problème de barrière est assez récurrent effectivement. Ça nous est aussi arrivé.

  6. Bonjour je suis d accord avec votre analyse pour moi les appli reste un plus pour chercher des spots mais n es pas fiable à 100/100 la solution aussi Google Maps bon week-end

    1. Bonjour Eric,
      Effectivement, la solution Google Maps nous permet à nous aussi de faire un repérage préalable 😉
      Bon week-end également !

  7. Daniel METIVIER

    Bonjour,
    J’ai eu l’occasion de rencontrer plusieurs fois celui qui a créé cette appli.Dans le terme, c’était pour, comme le nom l’indique, trouver ou passer 1 nuit, mais le malheur souvent a fait que certains en ont fait des « camps de vacances » surpeuplés, donc les riverains ont demandé l’interdiction.
    Un exemple caractéristique de ce fait est le magnifique port des Tuiles à Biganos …
    On a pu en profiter une année …

    1. Bonjour Daniel,
      C’est effectivement un effet pervers, comme on l’indique à la toute fin de l’article. L’objectif des créateurs n’était certainement que d’aider avec cette appli, l’envie de favoriser l’entraide et le partage. Le succès de leur appli les dépasse, tout comme ils ne peuvent en maitriser l’utilisation que les gens en font.
      C’est le problème des applications participatives.
      Pour éviter les effets pervers au maximum, la seule solution c’est d’en parler. C’est ce qu’on essaye de faire à notre niveau avec cet article. On n’a pas toujours conscience de la conséquence de nos actes qui paraissent parfois bien anodins.
      Est-ce que Park4night devrait se poser des questions et évoluer vers une autre formule ? Peut-être…

  8. Bonjour,
    Nous avons déjà pratiqué surtout à l’étranger quand il se fait tard et que nous ne trouvons pas d’aire de camping-car ou de zones possibles pour passer une nuit. En fait c’est en dernier recours. C’est rarement une zone agréable (site ou nombre de camping-cars) mais cela peut dépanner pour une nuit.

    1. Bonjour Martine,
      Nous aussi, elle nous a dépanné de temps en temps. Malgré ses défauts, ou plutôt ses inconvénients, elle reste utile.

  9. michèle GILLOT-MEUNIER

    Bonjour, je baroude seule en Volkswagen et utilise beaucoup cette application qui me mets très à l’aise dans mes randonnées.
    Je pars dans une certaine direction sans autre préparation d’itinéraire et lorsque je ressens le souhait de m’arrêter, j’interroge Park 4 night..:je ne reste pas plus de 2 nuits et surtout si une aire ne me plaît pas, je n’hésite pas à aller plus loin. Il est vrai que je privilégie les aires matérialisées, je tiens compte des avis et des conseils concernant les commerçants que nous nous devons «faire travailler»

    Application Impeccable pour moi, d’autant que j’utilise aussi le gps de mon choix le tout sur mon iPhone vieux de 8 ans et dont je viens de remplacer la batterie

    1. Bonjour Michèle,
      Merci pour cet avis très précis qui pourra aiguiller les lecteurs du blog.
      Je vous souhaite plein de belles balades à bord de votre VW 🙂

  10. Bonjour
    Alors pour nous cette application n est pas fiable du tout car toute personne peut y mettre n importe qu elles adresses et c est bien là le problème car celles-ci n est pas vérifiées par ceux qui gère l appli, tout le monde peut un jour y voir son adresse répertorié sans avoir rien demandé juste parce que au hasard d une balade un camping cariste (peu scrupuleus) ce sera arrêté sur un chemin menant à votre adresse
    Et franchement par contre payer l appli c est hors de question pour nous d autres sont gratuites et beaucoup plus fiable

    1. Merci Rose pour votre retour d’expérience sur cette application.
      Effectivement, il est absolument nécessaire que les contributeurs prennent conscience que l’ajout d’un point dans l’application a des conséquences.

  11. Bjr à tous…. Nous utilisons park4night pour nos préparations de trajets…. Mais pas que.. Également camping-car Park et France passion pour la France, et les guide aires/camping pour la france et l europe comme acsi par ex….. Bref un peu de tout…. Par encore pris la version payante, mais ça va se faire cette année en soutien à minima aux dev…. 😜

    1. Bonjour Jacques,
      Merci pour votre commentaire ! Je vois que finalement on est nombreux à utiliser de nombreuses ressources.
      C’est sympa de penser à soutenir si vous appréciez. Park4night ne m’en voudra pas trop pour cet article si l’appli gagne en contributeurs payants 😉

  12. Les fois où nous avons voyagé en véhicule aménagé, nous avions téléchargé cette appli mais finalement nous ne nous en sommes jamais servis et je l’ai désinstallée. Je vous rejoins complètement sur le fait que les spots de rêve dans la nature, on les trouve au feeling… et pour le reste on est plutôt recherches d’adresses officielles sur internet (blogs). On aime bien aussi demander conseil aux offices du tourisme, ils connaissent plein de choses !
    Aurélie.

    1. Bonjour Aurélie,
      Merci pour ce commentaire. Effectivement, les offices du tourisme ont de nombreuses ressources à disposition des voyageurs et ils connaissent particulièrement bien le tissu local. Nous nous y reportons souvent nous aussi 🙂

  13. Nous venons d’acheter note CC et avons utilisé park4night l’été dernier pdt un mois en Norvège et nous avons adoré cette appli.
    Jamais déçu par les spots, de nombreux spots sauvages et magnifiques.
    Et avec notre CC capucine de 8m75 de long nous n’avons jamais rencontré de problème d’accès ou de stationnement.
    Nous avons également pris l’application payante en soutien et aussi pour trouver leur spot avec aire de jeux pour nos 4 enfants 😅
    Nous partons cet été pour 15 mois de voyage et emmènerons park4night avec nous for sure

    1. Bonjour Aurélie,
      La Norvège est aussi un pays peu peuplé avec de très vastes espaces sauvages et très peu de véhicules aménagés en circulation. C’est aussi pour cela que vous y avez trouvé de nombreux spots en pleine nature. D’autant plus que la législation norvégienne autorise expressément le bivouac. Ce n’est pas comparable à la France où circule un très grand nombre de camping-cars (parc français > 500 000 véhicules sur 1,8 millions de camping-cars immatriculés en Europe, soit environ 30% du parc européen !). Malheureusement, la situation est moins réjouissante en France pour le camping sauvage et les spots park4night y seront nettement moins enchanteurs quel que soit le véhicule, et encore plus avec un très grand.
      Nous serions heureux de suivre vos aventures en Europe. Aurez-vous un site ? une page Facebook ?

  14. pour ma part je n’utilise rien, je part avec aucun bivouac prévu et fuit les aires payantes le camping car c’est d’être libre et sans
    carte bleu a la main et cela depuis 15 ans ..

    1. Bonjour,
      Pour nous la liberté n’est pas synonyme de ne rien payer. Si ce n’est pas vous qui payez, ce sont les autres qui mettent la main au portefeuille par le biais des impôts locaux et autres taxes pour financer les infrastructures que nous utilisons. Sur notre blog, vous verrez beaucoup d’adresses payantes, alors je doute que cela vous plaise.

  15. Bonjour,
    Je suis utilisateur régulier de Park4Night, version gratuite, mais pas que (Guide des aires, appli camping-car infos, office de tourisme local ou départemental, etc).
    C’est souvent pour nous des sorties orientées randonnées et donc il devient pratiquement indispensable de préparer un itinéraire, avec ses haltes dodo ou services ou encore visites des villes ou village.
    Ce travail préparatoire va donc consister d’abord à la sélection des randonnées correspondant à nos capacités, puis à s’assurer du stationnement possible pour notre CC de 7,30 (pas évident) soit pour la nuit + la randonnée, soit seulement pour la journée.
    Cette vérification se fait en général avec Google Earth qui permet aussi de vérifier les routes d’accès (largeur). P4N par son grand nombre de lieu m’apporte une aide précieuse, mais que je vérifie impérativement avec google Earth.
    Enfin j’utilise P4N pour la première semaine de sortie pour l’aspect services. Au delà c’est impossible de préparer les haltes.
    Tout ce travail est fait sur l’ordinateur avant le départ.
    J’ai l’application également sur le téléphone portable mais son utilisation se borne à trouver un stationnement en catastrophe.

    En résumé oui utilisateur et satisfait des services rendus sous réserve des vérifications auxquelles je procéde systématiquement.
    J’aime bien les commentaires laissés par les utilisateurs et qui apportent un plus indiscutable pour moi.

    1. Bonjour Pierre,
      Merci infiniment pour votre commentaire très détaillé. Votre façon de préparer vos itinéraires intéressera beaucoup de camping-caristes, j’en suis certaine.
      Comme vous, nous aimons beaucoup utiliser les vues satellites afin de repérer les lieux au préalable.

  16. Bonjour
    et bien moi avec mon fourgon 6 m j’aime et même beaucoup et cela m’a plusieurs fois dépanné quand je ne trouvais pas de spot.. cela nous a permis de faire des rencontres ultra sympas et de ne pas être coincé dans des aires bondées. belle journée

    1. Bonjour,
      Si vous y trouvez votre compte, tant mieux !
      De notre côté, nous avons été régulièrement plus serrés sur des spots nature Park4night que sur des aires bien choisies…

  17. Bonjour
    On est en van (Trafic), donc discret et plutôt petit. On est des gros utilisateurs de cette appli (à vue de nez on l’a utilisé 80 fois. Très rarement déçus, on a parfois trouvé des spots superbes (de rêve ?). On fait souvent de la montagne donc pas rare qu’Internet ne passe pas, donc on a pris l’option payante. Par contre, pour éviter que le site soit saturé puis retiré quand on passe la nuit sur un lieu sympa, on ne le signale pas : c’est le cas des parkings de bord de mer en particulier

    1. Oui, finalement vous en arrivez à la même conclusion que nous ! Si vous voulez préserver votre spot nature, vous ne le partagez pas sur l’appli 🙂

  18. Bonjour

    Je suis Bertrand un des fondateurs de park4night

    Je trouve votre article très intéressant sur beaucoup de points car c’est précisément les sujets sur lesquels nous avons beaucoup travaillé ces derniers mois.
    Par contre je le trouve par certains aspects un peu fort et surtout mal documenté,
    Vous ne nous avez même pas appelé pour avoir des informations et vous affirmez des contre-vérités

    Nous avons 12 personnes qui travaillent quotidiennement pour maintenir les données traiter les retours des utilisateurs et vérifier les autorisations avec les exploitations agricoles

    Nous avons drastiquement revu nos règles de modération et faisons beaucoup de prévention.

    Oui il y a des effets, à nous de tous y travailler ensemble sans se tirer dans les pattes non ?

    Il y a des éléments constructifs et très intéressant qui font partie de nos questionnements quotidiens mais je me permet de réagir car il y a des choses fausses qui demandent un droit de réponse.

    J’aimerais vraiment que l’on puisse échanger

    Merci
    Bonne soirée

    1. Bonjour Bertrand,

      Cela tombe très bien que vous écriviez un commentaire ici 🙂
      Justement j’ai identifié Park4night dans mes publications de story Instagram (et peut-être mes posts Fb, je ne me rappelle plus…) avant et après la publication afin que vous puissiez avoir connaissance de l’article. Ce dernier a été publié mi-mars.

      Toutefois, comme je le précise dès le titre et les premières lignes de l’article, il s’agit d’un avis en tant qu’utilisateur : « notre humble avis sur son utilité et son mode de fonctionnement dans le cadre de notre utilisation personnelle et de notre façon de voyager » et que cela ne peut donc être objectif : « Donc pas objective du tout !« . Nous sommes en droit de donner notre avis en tant qu’utilisateurs sans avoir à vous demander quoi que ce soit avant de nous exprimer.

      Par ailleurs, en incitant les utilisateurs à prendre l’abonnement payant à votre appli, je ne pense pas non plus vous « tirer dans les pattes » comme vous le dîtes !

      De plus, même s’il s’agit d’un avis et qu’il est donc par nature complètement subjectif, nous avons essayé de rester constructifs en mentionnant les points forts et les points faibles de l’application.

      Vous indiquez que vous avez une équipe qui traite les retours des utilisateurs. Je ne nie pas votre travail, mais je maintiens que là est le problème justement ! Park4Night ne retire des points non appropriés qu’après un retour des utilisateurs. Pour que l’appli soit vraiment fiable, il faudrait une vérification de l’adresse de la part de votre équipe avant mise en ligne, et non après signalement des utilisateurs. Bien sûr, cela a un coût. Mais sans vérification préalable des adresses, Park4Night diffuse des informations erronées que les gens prennent pour argent comptant. Notre article est aussi là pour dire, notamment aux gens qui débutent dans le voyage en véhicule aménagé, qu’ils ne doivent pas avoir une confiance aveugle dans l’application.

      Oui, vous faites de la prévention, j’ai vu cela (mais aussi parce que de nombreuses voix s’élèvent sur le net pour inciter à ne plus partager les spots sauvages n’est-ce pas ?). Nous aussi faisons de la prévention avec cet article ou avec celui sur le bivouac et le camping sauvage.

      D’ailleurs, vous ne nierez pas que les commentaires sous cet article vous seront particulièrement utiles pour orienter votre travail.

      J’espère vous avoir apporté les éclaircissements que vous attendiez. Donner un avis honnête et sincère à notre audience fait partie de nos priorités. Aussi, comprenez bien qu’il était inconcevable de vous contacter avant rédaction de cet article.

      Tout autre sujet relatif à l’appli (sa conception, sa diffusion, son développement, le travail de l’équipe etc…) mériterait d’ailleurs bien plus qu’une communication téléphonique. Ce sont des thèmes passionnants qui appellent une rencontre si on veut faire ça sérieusement.

      Je vous souhaite également une bonne soirée.
      Carine

  19. Voyageant surtout hors saison, nous utilisons cette appli, notamment dans les pays étrangers. Nous avons souvent trouvé des spots sympas et peu fréquentés. Nous utilisons également Google Street pour voir la situation du spot. C’est pratique et ça donne une bonne idée de l’endroit. Dans les endroits touristiques, c’est moins évident. Dans ce cas camping ACSI, prix raisonnable et tout confort. Nous préparons un voyage Espagne du nord et Portugal pour septembre et octobre.

    1. Bonne route pour votre voyage en Espagne-Portugal. Nous sommes tentés par une périple au Portugal en octobre également 😉

  20. Bonjour Carine

    J’ai bien aimé le ton sans concessions, mais pour moi très juste et équilibré, ce que l’un des fondateurs de Park4Night ne semble pas vraiment goûter ; votre réponse fut à l’image de l’article : claire et équilibrée.

    J’ai au lancement de l’application pris la version payante pour soutenir cette excellente initiative ; c’était mon choix car je trouvais le côté collaboratif très intéressant pour développer la puissance de l’outil, mais aussi parce que les zones blanches étaient plus nombreuses à l’époque ; certes pas, près des lieux très touristiques qui ne sont pas mes « terrains de jeux » privilégiés.
    Je ne sais ce que valent les versions papiers (payantes obligatoirement) mais ce que je suppose c’est que je n’y trouverai pas la richesse que m’apportent les commentaires (datés) sur les spots.
    Utiliser Park4nigt sans lire les avis c’est comme faire une rando en montagne sans consulter la météo….ça expose à de fortes déconvenues.

    P4N n’est certes pas parfait, pas plus que le comportement d’une minorité de campingcaristes s’octroyant tous les droits.
    J’ai rarement été déçu par cette application car toujours prévenu par les commentaires, en tous cas bien plus que par mon gps Garmin, qui bien que vendu « spécial camping car » m’envoie sur des routes sans prendre en compte le gabarit de mon CC (renseigné dans les paramètres) ce qui a l’arrivée est, bien souvent, plus problématique, voire même dangereux.

    Merci et bons périples avec vos enfants.

    1. Bonjour,
      Merci à vous d’avoir pris le temps de rédiger ce commentaire argumenté qui apporte beaucoup de valeurs aux futurs lecteurs de l’article.
      Bonne route également !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.