Que faire de son logement pendant un long voyage ?
VOYAGE AU LONG COURS

Que faire de son logement pendant un long voyage ? 7 solutions passées à la loupe

Partager l'article
  • 2
  •  
  • 2
  •  
    4
    Partages

Cet article résulte de notre expérience de voyage familial en Amérique du Nord. Un road trip d’une année en camping-car à travers le Canada, les États-Unis et le Mexique.

Maison, appartement, louer, vendre, home-sitting. De nombreuses possibilités s’offrent au voyageur au long cours.

Nous avons décidé de prêter notre maison. Pourquoi ?

La décision de prêter la maison a été prise environ un mois avant le départ. Nous avions étudié de nombreuses possibilités avant de faire ce choix, alors nous vous faisons part des avantages et des inconvénients que nous avons pu lister pour chaque option qui s’offre aux propriétaires de leur logement.

Nous avons essayé d’être objectifs, mais, comme toujours, les « pour » et les « contre » reflètent notre personnalité. Ce que nous voyons comme des inconvénients pourrait constituer un avantage pour vous et inversement.

Nous vous présentons nos réflexions dans l’ordre où elles se sont présentées à nous, en fonction des possibilités que nous éliminions au fur et à mesure.

1- Vendre la maison

Vendre sa maison pour financer son voyage

Avantages :

  • Apport financier, plus ou moins conséquent en fonction du crédit qu’il reste à payer ;
  • Partir l’esprit tranquille, il n’y aura plus rien à gérer de ce côté-là lorsque nous serons à des milliers de kilomètres.

Inconvénients :

  • Gérer un déménagement avant le départ ;
  • Trouver une solution provisoire d’hébergement entre la vente et le départ (Nous ne voulions pas squatter chez des amis ou la famille longtemps) ;
  • Location d’un garde-meubles pendant toute la durée du voyage et peut-être plus, coût assez important venant grever le budget du voyage ;
  • Gérer les changements d’adresse ;
  • Plus de résidence principale en France, sauf à se faire domicilier chez un parent (donc, ennuyer la famille avec incidence sur leurs impôts locaux par exemple) ou dans un CCAS (démarches administratives supplémentaires) ;
  • Devoir recommencer à zéro en rentrant puisqu’on n’aura plus rien, pour nous l’inconvénient principal.

2- Louer la maison vide

Louer sa maison vide ou meublée

Avantages :

  • Rentrée d’argent régulière pendant la durée du voyage ;
  • Maison et jardin entretenus ;

Inconvénients :

  • Gestion d’un déménagement, squatter chez des proches avant le départ ;
  • Location d’un garde-meubles pour entreposer nos affaires pendant la durée de la location –> coût supplémentaire ;
  • Gérer les changements d’adresse ;
  • Plus de résidence principale en France ;
  • Augmentation des impôts sur les revenus au retour (l’argent perçu pour la location se déclare 😊 ) ;
  • Ne pas partir l’esprit tranquille. Il peut toujours y avoir des besoins de réparations incombant au propriétaire, difficile à gérer à 10000 kilomètres ;
  • Risque de loyers impayés ;
  • Bail d’une location vide : 3 ans, ne correspond pas à notre durée de voyage de 11 mois.
    On a appris par la suite qu’on pouvait contracter des bails courts (minimum 1 an quand même et conditions particulières)

3- Louer la maison meublée

Avantages :

  • Comme pour la location vide, rentrée d’argent régulière pendant la durée du voyage ; maison et jardin entretenus ;
  • Bail de 1 an seulement. Pour nous, cela constitue un avantage par rapport à la location vide ;
  • Pas besoin de louer de garde-meubles ;

Inconvénients (à peu de choses près, les mêmes que pour la location vide) :

  • Vider tous les placards avant de partir et stocker les cartons chez des proches ;
  • Gérer les changements d’adresse ;
  • Plus de résidence principale en France ;
  • Augmentation des impôts sur les revenus ;
  • Ne pas partir l’esprit tranquille.
  • Risque de loyers impayés ;
  • 1 mois au retour sans logement (notre voyage étant prévu sur 11 mois);
  • Depuis l’étranger, penser à faire le préavis de 3 mois au locataire pour mettre fin au bail.

4- Louer la maison en meublé de tourisme (Airbnb ou autre)

Louer sa maison pendant un voyage

Avantages :

  • Rentrée d’argent ;
  • Pas de bail. Sacré avantage, on revient à la maison quand on en a envie ;
  • Pas besoin de louer de garde-meubles, ni de faire des cartons ;
  • La maison reste notre résidence principale. On peut même laisser venir le courrier et demander à un proche de le récupérer de temps en temps.
Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  La scolarité en voyage

Inconvénients :

  • Ennuyer un proche pour faire les entrées/sorties de locataires, gérer le ménage et l’entretien du jardin, ou confier le tout à une agence + payer un contrat d’entretien pour le jardin ;
  • Consommation d’eau, de gaz et d’électricité par les locataires (pour beaucoup de gens, on se soucie moins de la consommation lorsque l’on est en vacances et qu’on paye une location, que lorsqu’on est chez soi, n’est-ce pas ?).
    Or le montant du loyer que l’on pourrait tirer de notre maison située à la campagne, sans rien d’exceptionnel et sans piscine, ne sera pas mirobolant donc peu de revenus en perspective ;
  • Ne pas partir l’esprit tranquille, il y aura toujours quelque chose à gérer depuis l’étranger.

5- Gardiennage de maison (home-sitting)

Récupérer son petit nid douillet à la fin du voyage, c'est pas mal !

On trouve sur internet des plateformes de mise en relation propriétaires/gardiens. Les gardiens s’engagent à entretenir la maison, le jardin, à s’occuper des animaux de compagnie s’il y en a, contre le logement gratuit, consommations d’eau et d’énergie incluses ou pas.

En fouinant sur le Web, nous avons rarement vu des contrats de plus de 3 mois, mais pourquoi pas ?

Il existe aussi des entreprises locales qui proposent ce service.

Avantages :

  • Une maison toujours occupée et entretenue
  • Le bien reste notre résidence principale et le courrier peut continuer d’y être adressé ;
  • Pas de déménagement, pas de cartons à faire.

Inconvénients :

  • Aucune rentrée d’argent ;
  • Gérer peut-être plusieurs contrats de gardiennage depuis l’étranger dans le cas où on ne trouve personne pour les 11 mois consécutifs.

6- Fermer la maison et partir en la laissant inoccupée

Aucune des solutions ci-dessus ne nous a convaincus. Bien entendu, si notre bien avait été situé dans un grand centre urbain ou dans un lieu très touristique, sa plus grande valeur nous aurait fait reconsidérer les options de vente et de location.

Maison a la campagne

Mais, en l’état actuel, nous n’y trouvions presque que des désavantages, donc nous nous sommes résolus à partir en laissant la maison fermée.

Avantages :

  • La maison reste la résidence principale ;
  • Pas de transfert de courrier, pas de cartons, pas de déménagement, pas de locataires indélicats, pas de consommation d’eau, de gaz, d’électricité ;
  • Nous rentrons quand nous voulons.

Inconvénients :

  • Pas de rentrée d’argent ;
  • Une maison inoccupée s’abime, il faut trouver quelqu’un qui vienne l’ouvrir régulièrement ;
  • Prendre un contrat d’entretien pour le jardin ;
  • Ne pas partir l’esprit tranquille (trembler à l’autre bout du monde en cas de coup de vent annoncé par Météo France, risque de vol plus important).

7- Prêter la maison

La consultation des sites de Home-sitting avait semé une graine dans nos esprits. Nous commencions à nous dire que prêter la maison serait peut-être une bonne solution, la laisser fermée n’étant vraiment pas satisfaisant.

Nous avons donc commencé à en parler autour de nous. Ce qui a été l’action la plus efficace que nous ayons faite depuis le début de cette grande prise de tête : « Mais qu’allons-nous faire de notre maison ? De notre petit nid douillet que nous voulons retrouver à notre retour ? »

Il faut toujours discuter chez le coiffeur. On y apprend souvent plein de choses et il/elle connaît énormément de monde. Et, en l’occurrence, c’est à notre coiffeuse que nous avons prêté la maison!

Nous avons établi un contrat de prêt à usage (aussi appelé commodat). Des modèles sont disponibles en ligne.

Avantages :

  • La maison reste la résidence principale ;
  • Pas de transfert de courrier, pas de déménagement, peu de cartons ;
  • Nous rentrons quand nous voulons, le contrat est établi pour la durée de l’absence ;
  • Accord contractuel entre propriétaire et gardien pour le paiement des consommations/charges (eau, gaz, internet etc.), ce qui permet de garder tous les contrats à notre nom ;
  • Une maison et un jardin entretenus ;
  • Une présence presque permanente pour dissuader les voleurs ;
  • Possibilité de confier la gestion du courrier à ces « anges gardiens » sans déranger la famille lorsque la confiance est établie ;
  • Pas de contrats d’entretien, pas d’impôt sur les revenus supplémentaire à venir donc aucun coût pour nous ;
  • Partir l’esprit tranquille parce que nous avons prêté la maison à des personnes de confiance.
Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Quel forfait mobile pour rester connecté en Amérique du Nord ?

Inconvénients :

  • Aucune rentrée d’argent.

Nous n’avons trouvé que des avantages à cette dernière solution. Lorsque quelques soucis ont vu le jour (une fuite d’eau !), nos gardiens ont immédiatement géré et, en rentrant, le frigo et les placards étaient pleins. Que demander de plus ?

Certes, nous n’avons fait aucun bénéfice financier, mais le gain est tout autre : une tranquillité d’esprit et une rencontre avec des gens que nous n’aurions probablement jamais côtoyés sinon. Et ça, ç’aurait été dommage.

Et vous alors ? Qu’avez-vous décidé ?

Vous avez trouvé une autre solution ? Dites-nous tout en commentaire !

Épinglez une de ces deux images sur Pinterest pour revenir à cet article au fur et à mesure de votre avancée dans votre projet de voyage au long cours !


Partager l'article
  • 2
  •  
  • 2
  •  
    4
    Partages
  •  
    4
    Partages
  • 2
  •  
  •  
  • 2

2 commentaires

  • Marion

    Bonjour,nous, nous sommes partis 6 mois dans l’ouest canadien avec nos 2 garçons et on s’est fait exactement les mêmes remarques que vous pour les avantages et inconvénients de la location et du reste. Du coup on a fermé tous les compteurs et des proches passaient de temps en temps tailler la vigne, regarder si tout est ok. On a fait suivre le courrier pour que quelqu’un de confiance règle nos factures. Et notre voisine était là pour surveiller!

    Super votre blog, ça donne envie de repartir !

    • Carine

      Oui, pas évident tout ça. On n’a pas toujours envie de tout plaquer pour partir à l’aventure !
      Le prêt de la maison s’est vraiment décidé au dernier moment pour nous… une opportunité saisie in extremis avant de tout fermer.
      Nous aussi, on aurait bien envie de repartir… mais les enfants un peu moins désormais. Je pense que ça viendra un jour ou l’autre…
      Merci pour votre commentaire.
      Au plaisir de vous revoir sur le blog Marion.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.