Quelle destination pour un an de voyage en camping-car ?
VOYAGE AU LONG COURS

Choix de la destination, quel dilemme !

Partager l'article
  • 2
  •  
  • 2
  •  
    4
    Partages

Cet article résulte de notre expérience de voyage familial en Amérique du Nord. Un road trip d’une année en camping-car à travers le Canada, les États-Unis et le Mexique.

Quelle destination choisir pour un an de voyage en camping-car ?

À cette étape de la construction de notre projet, nous n’avons que 2 certitudes :

  • le voyage se fera en camping-car, notre mode de voyage depuis quelques années. Nous avons le nôtre, ce qui est censé limiter les coûts d’hébergement et de restauration tout en évitant la location d’un véhicule sur place.
  • le voyage durera 1 an environ d’août 2017 à juillet 2018.
Bivouac au bord d'un lac à l'intérieur du Portugal

Avoir beaucoup de temps pour voyager ouvre des perspectives. L’Europe est rapidement éliminée, trop proche, déjà vue (en partie), il nous fallait plus exotique…

L’Asie de l’est nous paraît trop dépaysante pour une longue période de voyage avec les enfants, tous les repères seront perdus et cela nous semble compliqué d’y circuler en camping-car. L’Australie, trop loin et trop isolée, le Moyen-Orient, compliqué, l’Amérique du Sud pas envie… Restent l’Afrique australe et l’Amérique du Nord et centrale.

où partir ?

Concilier envies, budget et contraintes

Après avoir demandé quelques devis de transport maritime (shipping), il fallait se rendre à l’évidence, l’Amérique du Nord était une destination au coût nettement moins élevé que l’Afrique australe. Avec une date de départ en août, nous ne serions pas non plus dans un bon timing pour visiter ce bout de continent aux bonnes saisons. Rajouter à cela les importantes contraintes sanitaires (problème d’eau potable, paludisme, vaccinations très fortement conseillées…), notre choix se porte donc sur l’Amérique du Nord et centrale.

Toutefois, en additionnant les coûts du transport maritime, des assurances du camping-car sur un autre continent, de l’assurance voyage (plus de sécurité sociale, il faut prendre une assurance privée), nous avons eu le vertige.

Le budget complet du voyage, des préparatifs au retour, est disponible dans cet article.

Choisir l’Europe eut été bien plus simple et à première vue moins cher (pas besoin d’assurances complémentaires, pas de shipping). Nous revoyons alors l’Europe avec beaucoup d’intérêt.

Mais nous n’avons pas réussi à tracer un itinéraire satisfaisant pour un an de voyage en Europe. L’hiver est rigoureux au nord, au centre et à l’est du continent. Trop de pays sur notre liste étaient à visiter sur les mois cléments de juin à septembre.

Où aller en Europe ?

Et puis, nous avons tout le loisir de visiter l’Europe au départ de la France pendant nos congés alors s’il fallait casser la tirelire un jour dans notre vie, c’était bien là.

Nous partons 1 an.

Alors ce sera l’Amérique du Nord et centrale !

À nous les grands espaces !

Prendre la route dans l'Ouest américain

Vous êtes sur Pinterest ? Épinglez cet article pour le retrouver plus tard !

Du projet à la réalité, quelques entorses à l’itinéraire initial…

L’itinéraire se dessine assez facilement en fonction des saisons et des lieux que nous voulons voir. Nous nous sommes donc décidés pour faire une boucle au départ d’Halifax au Canada, port dans lequel peut être acheminé notre camping-car.

Nous passerons par le Québec, la côte est et sud des USA, le Mexique, le Bélize, le Guatemala, le Salvador, le Honduras, le Nicaragua, le Costa Rica avant de faire demi-tour pour repartir vers le nord, passer par l’ouest des États-Unis puis revenir vers Halifax.

Ça, c’était le projet.

Dans les faits, nous avons bien fait une boucle mais elle s’est arrêtée au sud du Mexique. Au bout de 3 mois de voyage, nous trouvions que nous faisions trop de route et avions envie de plus profiter du temps que ce type de vie est censé libérer. Les déplacements dans les pays situés au sud du Mexique semblaient aussi devenir plus difficiles, d’après les témoignages des nombreux voyageurs rencontrés. La conduite au Mexique étant déjà sportive compte tenu de l’état du réseau, nous avons donc décidé de ne pas aller plus loin. Ce sera pour un autre voyage, mais sûrement avec un autre mode de transport. Nous avions de toute façon déjà bien assez à découvrir et de kilomètres à parcourir pour visiter le Mexique, les États-Unis et l’est du Canada.


Partager l'article
  • 2
  •  
  • 2
  •  
    4
    Partages
  •  
    4
    Partages
  • 2
  •  
  •  
  • 2

2 commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

​OFFERT ! Votre guide des escapades nature en France